Publicité

Changement réglementaire au Faubourg Contrecoeur

Économie, Politique
La zone commerciale est attendue de longue date dans le Faubourg Contrecoeur. Le changement réglementaire proposé par l'arrondissement en favorisera la réalisation. (photo : archives Pamplemousse)
La zone commerciale est attendue de longue date dans le Faubourg Contrecoeur. Le changement réglementaire proposé par l’arrondissement en favorisera la réalisation. (photo : archives Pamplemousse)

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a annoncé une consultation publique sur un changement réglementaire qui permettra, entre autres, de faciliter l’implantation d’une zone commerciale dans le secteur du Faubourg Contrecoeur.

Une première rencontre d’information est prévue le 13 septembre prochain, alors que les commissaires entendront les opinions des intervenants et des citoyens le 11 octobre prochain. L’objet de cette consultation? L’abrogation du Règlement 07-017 portant sur la construction, la transformation et l’occupation d’immeubles situés sur le site Contrecoeur.

Adopté en 2007, cette réglementation encadre la réalisation du développement immobilier du secteur du Faubourg Contrecoeur et de ses 1875 unités dans ses moindres détails, dictant aussi les grandes lignes pour l’implantation de la franche commerciale. En effet, depuis le tout début du projet, un terrain de 50 000 mètres carrés longeant la rue Contrecoeur a toujours été réservé à cette fin.

Un cadre très strict qui rendait difficile la moindre modification, si minime soit-elle, comme l’avait expliqué le maire de l’arrondissement Réal Ménard, en mai dernier.  « Ce règlement a eu ses mérites, mais a ses limites. Par exemple, quand les gens nous demandaient de mettre fin à la monoculture, c’était difficile d’agir car dans la réglementation que nous avions adoptée, il fallait toujours planter le même type d’arbre dans un espace donné. »

Idem pour l’implantation de commerces. « Si on s’en tenait stricto sensu à ce qui est prescrit pour la frange commerciale, on aurait un ensemble de petits commerces, un dépanneur, un salon de coiffure, une tabagie, alors que les gens qui se sont exprimés publiquement sur le sujet veulent avoir un marché en alimentation et des commerces de plus grande superficie », expliquait-il aussi. Une question, notamment, de stationnements. Ainsi, il fallait donc modifier la réglementation pour que se concrétise le projet proposé par Sobeys, propriétaire du terrain, qui prévoit l’implantation de 100 000 pieds carrés de commerces, dont un IGA extra.

L’arrondissement a donc demandé que la réglementation actuelle soit abolie. Elle sera ensuite remplacée par des dispositions à même son règlement d’urbanisme, rendant le processus plus flexible. Un changement qui ne peut s’opérer sans passer par l’OCPM.

Le comité Jacques-Viger émet des réserves

Le Comité Jacques-Viger (CJV), l’instance consultative de la Ville en matière d’aménagement, d’urbanisme, d’architecture, de design urbain et d’architecture de paysage, a aussi été consultée dans ce dossier. Si le groupe estime que le règlement actuel s’avère « très rigide, trop précis et qu’il ne peut être modifié ou adapté aisément » et est d’accord pour le modifier, « il émet cependant des réserves importantes sur les exigences réglementaires qui le remplaceront. »

Le comité s’estime inquiet « du fait que plusieurs éléments pourraient compromettre la qualité d’ensemble de l’architecture et des aménagements du site », comme l’installation d’abris hivernaux temporaires. Le Comité s’oppose aussi à «la réduction des exigences de plantation d’arbres dans le secteur Contrecoeur, qui passeraient de 1/150 mètres carrés à 1/200 mètres carrés ou la diminution de la plantation d’arbres. » Idem pour l’implantation de la zone commerciale. » Il recommande donc que les différents éléments de remplacement du règlement soient présentés lors des consultations publiques organisées par l’OCPM.

Informations et consultations à l’horaire

La consultation à ce sujet se tiendra donc en deux temps, précise l’OCPM. « En premier lieu, il y aura une séance d’information permettant de présenter le projet de règlement et d’obtenir toute l’information. Cette rencontre se tiendra le mercredi 13 septembre à compter de 19 h, à l’église Saint-Justin située au 5055, rue Joffre, à Montréal. Une halte-garderie y sera offerte », précise les documents.

« Dans un deuxième temps, à compter du mercredi 11 octobre à 19 h, au même endroit, les citoyens pourront exprimer leur opinion et faire des recommandations sur ce projet. Pour ce faire, tous devront signifier à l’OCPM leur intention de présenter une opinion orale ou écrite en communiquant, avant le 5 octobre, avec M. Gilles Vézina au 514-872-8510 », ajoute-t-on.

Toute l’information disponible sur ce projet peut se trouver aux bureaux de l’Office au 1550, rue Metcalfe, bureau 1414. Cette documentation est aussi disponible sur le site internet de l’Office au ocpm.qc.ca/contrecoeur.

À lire aussi

Zone commerciale du Faubourg: 100 000 pieds carrés de commerces
Bientôt un CPE au Faubourg Contrecoeur
Des règles plus souples au Faubourg Contrecoeur

 

Vos commentaires
loading...