Publicité

Surfer sur la vague à la Promenade Bellerive

Santé, Vie de quartier
Audrey Guérin en action sur le fleuve Saint-Laurent, à proximité de la Promenade Bellerive. (photo : courtoisie)
Audrey Guérin en action sur le fleuve Saint-Laurent, à proximité de la Promenade Bellerive. (photo : courtoisie)

Un nouveau sport s’invite sur les berges de la Promenade Bellerive, alors qu’une citoyenne du quartier organisera une séance d’initiation au stand-up paddle board (aussi appelé planche à pagaie), les 20 et 27 août prochains.

Se tenir debout sur une planche et pagayer pour avancer, ou encore y enchaîner les positions qui allient endurance et équilibre : voilà tout l’art de la planche à pagaie. Une discipline qui est apparue il y a quelques années sur nos rives et qu’Audrey Guérin a découvert il y a environ deux ans. « Je suis une amoureuse de l’eau, de la mer. J’ai donc apprécié tout de suite ce sport qui permet un contact privilégié avec la nature, en se connectant à la fois avec son corps et avec l’eau. Mais je trouvais cela dommage de devoir faire 20 à 30 minutes de voiture pour le pratiquer, alors que j’habite à quelques pas du fleuve! »

Qu’à cela ne tienne. La femme de 45 ans, parajuriste le jour et entraîneure d’aérobie au YMCA Hochelaga-Maisonneuve le soir, a donc décidé de se lancer à l’eau… avec sa planche! Ainsi, Audrey Guérin a sillonné les rives de la promenade Bellerive, histoire de voir s’il était possible d’y circuler simplement en pagayant. « Depuis le début de l’été, j’ai exploré les cotes à partir de Georges-V. J’y suis d’ailleurs allée le soir du spectacle de l’Orchestre symphonique de Montréal avec une amie. Comme il y avait eu une petite pluie, il y avait un arc-en-ciel et on entendait la musique, sans voir les musciens. C’était magique. »

(photo : courtoisie)

(photo : courtoisie)

Casser l’image de la surfeuse blonde

La planche à pagaie s’adresse à tous, selon Audrey Guérin. L’important, c’est d’aimer l’eau. « J’aimerais casser l’image de la surfeuse blonde de 19 ans aux cheveux blonds bleachés. On vise plutôt les femmes qui veulent se mettre en forme en se connectant avec la nature, avec la beauté du paysage. »

« C’est un sport qui fait travailler tous les muscles, même si on ne s’en rend pas nécessairement compte, poursuit-elle. Sur la planche, notre corps met en branle différents mécanismes pour assurer notre stabilité. Au début, on tremble tous quand on se lève. Mais en même temps, cela demande une bonne concentration, car on doit fixer un point pour maintenir notre équilibre. C’est demandant, mais aussi très zen, très contemplatif. »

Une expérience qu’elle aimerait partager avec à tous ceux qui seraient tenter par l’expérience. Pour ce faire, elle a mis en place un parcours de 3,1 km qui dure environ 90 minutes. Audrey Guérin s’est également associée à la compagnie Waves Sup pour cet essai. Deux séances d’initiation seront donc à l’horaire, au coût de 39$, histoire de tester l’intérêt des citoyens. Toutefois, au moment d’écrire ces lignes, la classe du 27 était déjà complète.

Si tout se déroule comme prévu, l’entraîneure aimerait également proposer des cours réguliers dès l’été prochain. Elle négocie aussi avec deux piscines intérieures du secteur pour y offrir une session d’hiver.  Cette fois, différents exercices seront proposés sur la planche.

En savoir plus

Initiation à la planche à pagaie
Les 20 et 27 août, à compter de 9h
39$, équipement fourni
(prévoir maillot de bain, crème solaire, serviette et bouteille d’eau. Le port de chaussures d’eau est également recommandé.)
Inscriptions obligatoires

 

Vos commentaires
loading...