Publicité

Bienvenue dans le Far Est!

Culture
Station Vu travaille sur un projet de bistro-café qui permettra d'enrichir l'offre culturelle de Mercier-Est. (photo Culture MHM)
Station Vu travaille sur un projet de bistro-café qui permettra d’enrichir l’offre culturelle de Mercier-Est. (photo Culture MHM)

Créer un bistro-café qui deviendra un lieu de rencontre entre l’art et la communauté, un levier culturel, un point de rassemblement des citoyens et qui regroupera différents partenaires ? C’est le rêve que caresse l’équipe Station Vu. Bienvenue dans le Far Est, la destination divertissement de l’arrondissement.

Quatre ans après sa fondation, Station Vu, l’un des rares cinémas indépendants de quartier au Québec, se trouve à la croisée des chemins. « C’est difficile de croître actuellement, alors que nous n’avons qu’une petite salle de quarante places. De plus, les subventions dans le domaine culturel se font rares, alors que tous nos coûts augmentent », explique Alain Turner, vice-président de cette corporation sans but lucratif.

Et ce, sans compter le fait que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) lorgne le bâtiment dans lequel le cinéma est actuellement installé. En effet, un important projet immobilier sera érigé tout près du 8075, rue Hochelaga. Ce qui risque d’amener de nouvelles familles et de créer un besoin de classes supplémentaires.

L’équipe de Station Vu aimerait donner un second souffle à l’organisme et lui permettre de grandir pour survivre. « Dans le quartier, il n’existe aucun endroit pour prendre un café, boire un verre ou s’installer autour d’un jeu de société », explique Alain Turner, vice-président de Station Vu. Pour remédier à la situation, l’organisme aimerait implanter un café-bistro à vocation culturelle.

Un complément parfait à la mission actuelle de l’organisme, soit d’offrir un espace de diffusion au cinéma indépendant, québécois, d’auteur, etc.  Ce projet, nommé Far Est, s’inspire d’initiatives qui ont cours ailleurs au Québec et même aux États-Unis. « [De] plus en plus de salles “d’art et d’essai” (Arthouse) à New York et plus près de nous, “La coopérative Méduse”, dans la ville de Québec, se tournent vers une combinaison de café, bistro et multisalle afin de créer une synergie et un attrait plus grand pour l’espace aux yeux d’un public qui cherche à intégrer dans une soirée un bon café, un film et une bière artisanale », explique le document de présentation. Une façon de rentabiliser l’espace, alors que les salles de moyen format semblent avoir du mal à atteindre le seuil de la rentabilité.

Même si tout reste encore à définir, Station Vu aimerait faire de ce café-bistro en lieu de rencontre abordable et convivial pour tous. L’endroit idéal également pour mettre de l’avant différentes activités communautaires ou artistes indépendants, en offrant des périodes gratuites de création ou en accueillant des activités comme un vernissage, une soirée d’information, une activité-bénéfice, etc. Salon communautaire, sofas, chaises et tables basses pourraient aussi compléter le décor. Un projet qu’ils aimeraient mettre en place sur un horizon de trois à cinq ans. Toutefois, la question du financement du projet reste entière.

L’organisme aimerait aussi faire rayonner ses activités en dehors de l’arrondissement.

Travailler de concert

La corporation n’entend pas faire cavalier seul dans cette aventure. Au contraire. « En fait, nous aimerions créer un regroupement sous la forme d’un centre d’art communautaire qui réunirait différents organismes qui partagent le même intérêt », explique Alain Turner. Une façon de créer un pôle culturel en complément avec la Maison de la culture Mercier.

Toutefois, encore faut-il trouver un lieu pour installer cet espace bonifié. Une pièce maîtresse de ce projet qui n’est pas encore défini. L’organisme surveille d’un œil attentif la construction du nouvel ensemble résidentiel sur les terrains de l’ancienne cour de voirie, alors que le IGA devrait déménager juste en face. Un espace qui pourrait être intéressant — et stratégique — pour un tel projet à plus long terme. « Nous n’écartons pas non plus l’idée de développer un partenariat avec la CSDM, si jamais elle reprenait notre bâtiment », ajoute le vice-président.

Un mini-sommet pour Station Vu

Le projet Far Est a été présenté, en septembre dernier, à une quinzaine d’intervenants du milieu. Une rencontre convoquée par le maire Réal Ménard, sollicité par Station Vu au début de l’été. « Je suis heureux d’avoir réuni, lors de ce mini-sommet, des personnes clés du milieu. Ensemble, nous avons convenu de quelques étapes et démarches à entreprendre afin d’assurer le maintien et le développement de Station Vu. Il s’agit d’une offre culturelle unique dans un secteur qui souffre déjà d’un nombre trop restreint d’activités culturelles », a-t-il souligné dans un communiqué envoyé aux médias.

La rencontre a aussi permis au cinéma indépendant de recevoir de l’aide à court terme. Par exemple, l’arrondissement qui offrait un montant de 15 000 $ par année sur trois ans à Station Vu a bonifié sa contribution à 50 000 $ annuellement. Une décision qui devrait être entérinée lors du prochain conseil d’arrondissement, le 3 octobre prochain. « La maison de la culture Mercier nous a aussi offert d’utiliser le studio B pour certaines de nos activités », se réjouit Alain Turner. Ainsi le cinéma aimerait mettre à l’horaire des soirées spéciales régulièrement chez ce partenaire.

« Il y a de plus en plus de personnes qui profitent des services de Station Vu, mais il y a encore des efforts qui doivent être déployés pour que les gens apprennent à connaître tout ce que l’organisme a à offrir, a aussi souligné le maire Ménard. C’est bien plus qu’une salle de cinéma. C’est l’occasion de voir des premières mondiales, de rencontrer des créateurs québécois dans un contexte intime. Nous souhaitons profiter de la proximité entre Station Vu et la maison de la culture de Mercier pour créer un pôle culturel dans l’Est. La culture est un instrument de revitalisation. Il est donc important de se mobiliser pour en assurer le développement. »

Une prochaine rencontre devrait avoir lieu au début de l’année 2018.

 

Vos commentaires
loading...