Publicité

Des féministes amoureuses de la société

Communiqués
(photo : Centre Info-Femmes)
(photo : Centre Info-Femmes)

Une trentaine de personnes du quartier ont dégusté des hot-dogs servis par le Centre Info-Femmes dans le cadre de la 15 e Journée nationale des centres de femmes du Québec afin de mieux comprendre les mille facettes du travail quotidien des centres de femmes.

La longue marche vers l’égalité

Nés dans les années ’80 un peu partout au Québec, les centres de femmes ont d’abord servi à briser l’isolement des femmes et à favoriser la création de réseaux de solidarité entre elles.

« Encore aujourd’hui, ces éléments sont au cœur de notre travail quotidien », explique la coordonnatrice Anik Paradis. Avec le développement de l’analyse féministe, d’une part, et la création d’un regroupement des centres de femmes, L’R, d’autre part, d’autres dimensions se sont ajoutées à la mission.

Les généralistes spécialisées en condition féminine

Étant devenus des milieux de vie pour les femmes, les centres sont rapidement devenus les généralistes spécialisés en condition féminine. À force de travailler avec les femmes, à réfléchir à la condition féminine, les centres ont codéveloppé l’intervention féministe ainsi qu’une approche d’éducation populaire autonome et féministe.

De l’individuel vers le collectif

Aujourd’hui, ils sont surtout connus pour leurs actions politiques, mais ils font en fait tout un travail qui n’est pas visible. Ils accompagnent les femmes, individuellement et collectivement, vers leur émancipation. « Dans le fond, les centres de femmes travaillent à ce que leurs valeurs communes deviennent des réalités! » raconte Madame Ginette Ethier, administratrice de l’organisme. « C’est l’amour des autres au quotidien, pour créer un monde plus égalitaire et plus juste, ou la paix, la liberté et la solidarité sont bien vivantes. » Le féminisme de L’R s’inscrit dans une démarche de justice sociale profitant à toute notre société. Les centres de femmes qui en sont membres sont au nombre de 87, ils sont dans toutes les régions du Québec et rejoignent annuellement environ 260 000 femmes.

 

Source : Centre Info-Femmes

Vos commentaires
loading...