Publicité

L’équipe Denis Coderre dévoile ses engagements pour Maisonneuve-Longue-Pointe

Politique
En compagnie des candidats JEan-François Beaupré et Karine Boivin-Roy, Réal Ménard et Simon-Robert Chartrand (au centre) ont présenté leurs priorités pour le district de Maisonneuve-Longue-Pointe pour l'Équipe Denis Coderre. (photo : Anne-Marie Tremblay)
En compagnie des candidats Jean-François Beaupré et Karine Boivin-Roy, Réal Ménard et Simon-Robert Chartrand (au centre) ont présenté leurs priorités pour le district de Maisonneuve-Longue-Pointe pour l’Équipe Denis Coderre. (photo : Anne-Marie Tremblay)

Le maire sortant, Réal Ménard, et le candidat pour le poste de conseiller du district de Maisonneuve-Longue-Pointe, Simon-Robert Chartrand, ont présenté six actions prioritaires dans ce secteur si l’équipe Denis Coderre est portée au pouvoir le 5 novembre prochain.

Les deux candidats, qui se présentent pour l’équipe Denis Coderre, ont donc présenté leurs priorités pour Maisonneuve-Longue-Pointe dans une conférence de presse qui s’est déroulée le 3 octobre dernier. Un district qui couvre large et s’étend au sud de l’arrondissement, de la rue Morgan à la rue Liébert. Ainsi, seule une mince bande du territoire de Mercier-Est, au sud de Sherbrooke, entre l’autoroute 25 et la rue Liébert, est comprise dans ce district. Ainsi, seule une des six actions présentées lors de cette conférence de presse, qui s’est déroulée le 3 octobre dernier, touchait directement Mercier-Est.

Dans ce quartier, Réal Ménard a rappelé l’importance du développement résidentiel et commercial qui sera érigé sur les terrains de l’ancienne cour de voirie. « Un des dossiers dont je suis le plus fier », a-t-il déclaré. L’ancien maire mise beaucoup sur le redéploiement de ce terrain d’une superficie de plus de 13 000 m2 qui devrait accueillir 325 unités d’habitation pour redynamiser ce secteur de Mercier-Est. « Au total, cinq nouveaux bâtiments seront construits en quatre phases qui s’étaleront sur plusieurs années, en plus d’un supermarché de 3200 m2 qui permettra la création de 120 emplois. »

Création d’un lien vert public entre la rue Honoré-Beaugrand et le parc Germaine-Pépin, aménagement de terrasses vertes sur les toits, implantation de stationnements uniquement intérieurs : le projet répond à plusieurs normes environnementales et sociales, a aussi fait valoir Réal Ménard. D’ailleurs, les unités construites incluent aussi une part de logements sociaux, communautaires et abordables qui représentent 21 % des unités, poursuit-il. Un projet qui devrait débuter autour de 2018 et qui, espère-t-il, aura un impact sur toute la rue Hochelaga et même jusqu’à la rue des Ormeaux.

Cité de la logistique

Parmi les dossiers chauds qui ont suscité des réactions dans tout l’arrondissement, celui de la future cité de logistique a aussi été abordé. À cet effet, Réal Ménard a réitéré son intention d’aller de l’avant avec ce projet économique qui permettrait à des entreprises de la logistique de s’installer sur des terrains industriels laissés vacants en plein cœur de l’arrondissement. « La présence du port de Montréal, la localisation de terrains industriels vacants et la disponibilité d’une main-d’œuvre abondante destinent le secteur de Longue-Pointe à accueillir un parc d’entreprises voué à la logistique à valeur ajoutée », a réitéré le maire sortant.

Sans remettre en question la pertinence d’un tel projet, le maire sortant a affirmé que son administration ne posera « (…) aucun geste qui pourrait compromettre la qualité de vie des gens. » À cet effet, il a rappelé que l’arrondissement a adopté, lors de son précédent mandat, un règlement interdisant l’entreposage extérieur ou le transbordement ainsi qu’un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) permettant d’encadrer ce projet.

D’autres investissements à l’horaire

Aussi à l’agenda de l’équipe Denis Coderre, la réfection du Centre communautaire culturel social et éducatif (CCSE Maisonneuve) qui bénéficiera de l’injection de 6 M$. Cet immeuble à caractère patrimonial de style Beaux-Arts situé à côté du marché Maisonneuve aura droit à une cure de jeunesse, incluant un nouveau toit, le remplacement des tuiles de plafond, etc. Des montants inscrits au Programme triennal d’immobilisation (PTI) adopté en 2016 par l’arrondissement. Toujours dans Maisonneuve, le parc Saint-Clément bénéficiera aussi d’investissements de 2,4 M$ pour installer des filets de sécurité autour du terrain de baseball, mettre la pataugeoire aux normes et doubler la superficie du chalet de parc, a expliqué pour sa part Simon-Robert Chartrand.

Les deux candidats qui se présentent sous la bannière de l’Équipe Denis Coderre ont également rappelé leur intention de revoir totalement la configuration de l’avenue Pierre-de-Coubertin. « Notre administration propose un concept unique à Montréal qui va renforcer le caractère distinctif de ce lieu phare pour la métropole. Nous allons investir 16 M$ pour embellir les abords du Parc olympique et améliorer la qualité de vie des citoyens du quartier. Nous allons élargir les trottoirs pour permettre une meilleure déambulation des piétons, aménager 1,3 km de bande cyclable protégée, ajouter près de 120 nouveaux arbres et installer deux carrefours giratoires », a-t-il expliqué. Toutefois, le parti de Denis Coderre n’est pas le seul à vouloir transformer ce secteur symbolique de la ville. Projet Montréal s’est aussi engagé à réaménager ce secteur et prévoit, entre autres, l’implantation d’une place publique à cet endroit.

Enfin, les deux candidats ont également confirmé leur engagement de verser 100 000 $ par année pendant trois ans pour soutenir la revitalisation du secteur Guybourg dans le cadre du financement des travaux de la zone de revitalisation urbaine intégrée (RUI) qui sera dirigée par Mercier-Ouest quartier en santé.

Vos commentaires
loading...