Publicité

Naufrage à la Longue-Pointe : l’Hosanna coule à pic (deuxième partie)

Histoire
L'Empire est entré en collision avec l'Hosanna à la hauteur de la Longue-Pointe en septembre 1905. (photo : Collection Robert Carrière)
L’Empire est entré en collision avec l’Hosanna à la hauteur de la Longue-Pointe en septembre 1905. (photo : Collection Robert Carrière)

Début septembre 1905, l’Hosanna, un petit bateau servant au gouvernement pour la construction de phares, coule.

On comprend mal comment l’Hosanna a été frappé de plein fouet par l’Empire, en face du village de la Longue-Pointe. Voyant qu’un autre navire, le Shamrock, s’occupait du naufrage, l’Empire tourna sur lui-même et reprit sa route après l’accident.

Voici donc la suite de l’histoire qui a débuté la semaine dernière.

Quand ils ont aperçu l’Empire, ce dernier bateau semblait vouloir traverser le chenal du sud au nord. Les deux bateaux se trouvaient alors à une distance d’environ cinquante verges l’un de l’autre, et ils filaient à une vitesse moyenne, disons huit milles à l’heure.

Le pilote de l’Hosanna, voyant le danger, se prépara à jeter le bateau en dehors du chenal, afin de livrer passage à l’Empire, mais il était malheureusement trop tard, et l’Empire venait frapper l’Hosanna de la façon que nous le disons plus haut.

L’équipage de l’Hosanna a fait preuve de bravoure, de sang-froid, après le terrible abordage, et lancer deux chaloupes à l’eau fut pour eux l’affaire de deux minutes.

L’arrivée du Shamrock a cependant, rendu inutile l’usage des chaloupes. Le capitaine Sauvageau, du Shamrock, et son équipage, ont recueilli à temps les hommes de l’Hosanna. Le capitaine d’un remorqueur, qui a été témoin de la collision, prétend qu’aucun des deux n’a donné les signaux d’alarme. Notre reporter a interrogé plusieurs hommes d’équipage de l’Hosanna, mais aucun d’eux n’a pu expliquer la cause de la collision.

L’Empire

L’Empire est l’ancien White Star, qui a été brûlé il y a quelques semaines, aux environs de Cornwall. Comme la coque était toute en acier, on avait pu l’utiliser pour reconstruire l’Empire. Il mesure environ cent soixante-dix pieds de long, vingt-six pieds de large. Son tirant d’eau est de huit pieds et demi, et il jauge six cents tonneaux. Ses machines développent une force de totale de quarante chevaux vapeur.

Tout récemment, le capitaine Bernier et quelques autres citoyens de Québec en faisaient l’acquisition, à Toronto, pour ouvrir un nouveau service entre Montréal et la vieille capitale.

C’est un bateau très convenable et pourvu de toutes les améliorations modernes. Il voyagera entre Québec et Montréal laissant Québec tous les lundis et mercredis, et Montréal les mardis et vendredis.

L’Empire fera concurrence aux vapeurs Montréal et Québec, de la compagnie Richelieu et Ontario. Hier soir, il inaugurait son service, avec une cargaison seulement, car il avait été compris qu’il commencerait à prendre des passagers à Québec.

L’Hosanna appartient à la ligne de navigation Richelieu et Ontario, mais il a été loué au gouvernement pour la saison. Il a été construit à Sorel, en 1893, aux chantiers de la compagnie Richelieu et Ontario.

Il a cinquante pieds et demi de long, vingt-trois pieds de large et un tirant d’eau de six pieds. Sa capacité est de quatre-vingts tonneaux, et ses machines développent une force totale de dix-neuf chevaux vapeur.

La semaine prochaine : L’équipage de l’Empire attribue la catastrophe à une fausse manœuvre de l’Hosanna

Vos commentaires
loading...