Publicité

Naufrage à la Longue-Pointe : l’Hosanna coule à pic

Histoire
L'Hosanna servait au gouvernement pour la construction des phares. (photo : Collection Robert Carrière)
L’Hosanna servait au gouvernement pour la construction des phares. (photo : Collection Robert Carrière)

Début septembre 1905, un petit bateau servant au gouvernement pour la construction de phares coule. L’Hosanna est frappé de plein fouet par l’Empire, en face du village de la Longue-Pointe.

Le navire transportait jusqu’à tout récemment les habitants de Longueuil pour faire la traversée jusqu’à Montréal avant que l’on ne revoie son usage. Lorsqu’il a été abordé par L’Empire, le bateau a coulé dans environ 22 pieds d’eau, à la hauteur de la première rue aboutissant au fleuve.

Voici comment La Patrie du 6 septembre rapportait les faits.

Le bateau a été frappé à bâbord un peu en arrière des machines, à environ une quinzaine de pieds de l’arrière. Le coup de l’étrave de L’Empire l’a frappé presque perpendiculairement, et la coque est coupée en deux. La coque repose au fond de l’eau et la structure, soulevée par la pression de l’eau et les vagues faites ce matin par le bateau le Montréal.

Nager à fleur d’eau

La coque de L’Hosanna git à vingt-cinq pieds en dehors de la bouée rouge à gaz No. 174. Il pouvait être 7 h 30 heures, hier soir, dit le capitaine Roy, quand l’accident arriva. L’Hosanna montait le fleuve tout à fait au côté nord du chenal, et il arrivait à la bouée à gaz quand l’Empire qui descendait le frappa à bâbord.

Le choc fut tellement fort que le bruit s’entendit au loin. Le bateau coula au bout de cinq minutes, après avoir, sous la violence du choc, passé sur la bouée qu’il éteignit.

J’étais à bord avec Mme Roy, neuf hommes d’équipage et la cuisinière. Il faisait alors très sombre, et nous nous serions infailliblement noyés, si, par heureuse chance, le Shamrock, le bateau du gouvernement qui sert à la pose des bouées, n’eut suivi l’Hosanna d’environ cent verges. Le Shamrock réussit à sauver l’équipage, mais ce fut tout qu’on put prendre à bord avant que le bateau coulât.

Le Shamrock est retourné ce matin vers 9 heures sur le lieu du naufrage et travaille à retirer de l’épave tout ce qui pourra être sauvé. M. U. P. Boucher, ingénieur des bouées, qui est à bord pour diriger le sauvetage, disait ce matin au représentant de la Patrie qu’il ne comprend pas comment l’accident a pu arriver.

L’Hosanna, dit-il, laissait le chenal entièrement aux autres bateaux et ce chenal est large d’environ 600 pieds à cet endroit. D’après la direction du coup, il semblerait que l’Empire vint dans la direction du sud au nord.

Dans ce cas, pourquoi tenait-il cette direction ? Voilà ce que révèlera une enquête. Je crois que la coque et les machines, qui reposent au fond, dans 22 pieds et demi d’eau, sont encore en assez bon état, mais comme vous pouvez le voir, le reste ne servira pas à grand-chose. Le bateau a coulé tout entier, mais la pression de l’eau et les vagues que faisait le Montréal en remontant ce matin ont soulevé la structure en bois en détachant toutes les parties les unes des autres. L’Empire, après l’accident, tourna sur lui-même et fit le tour de l’Hosanna, puis voyant que le Shamrock s’occupait du naufrage, il a repris sa route. Au moment de la collision, le capitaine Roy et le second de l’Hosanna étaient à la roue, et ils manœuvraient toujours au nord du chenal.

Lire la suite.

Vos commentaires
loading...