Publicité

Laurence Lavigne Lalonde : de l’opposition au parti au pouvoir

Politique
La conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe, Laurence Lavigne Lalonde, croquée sur le vif lors de la soirée des élections. (photo : Alex CV)
La conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe, Laurence Lavigne Lalonde, croquée sur le vif lors de la soirée des élections. (photo : Alex CV)

Laurence Lavigne Lalonde a reçu de nouveau la confiance des électeurs pour un deuxième mandat dans Maisonneuve-Longue-Pointe. Si la conseillère reste la même, l’environnement dans lequel elle évoluera sera complètement différent lors des quatre prochaines années, alors que Projet Montréal est passé de l’opposition à l’équipe au pouvoir. « Ça change tout ! », s’exclame-t-elle.

« Dimanche soir, je me suis couchée avec un poids sur les épaules parce qu’à partir d’aujourd’hui, ce qu’on a promis et ce qu’on a envie de faire, il faut qu’on le réalise! Ça vient avec une pression supplémentaire parce qu’on n’a plus d’excuse », raconte celle qui l’a remporté avec 64 % des voix et une avance de plus de 3000 votes sur son adversaire.

La conseillère s’est toutefois réveillée plus légère, lundi matin, portée par l’espoir et l’énergie de la victoire, poursuit-elle. « Je me suis dit, enfin, on va pouvoir aller de l’avant avec les projets qu’on voulait faire. » En effet, elle naviguera maintenant du côté du parti au pouvoir, alors que la maire de Montréal et de l’arrondissement ont été remportés par Valérie Plante et Pierre Lessard-Blais de Projet Montréal. Ainsi, les dossiers pourront être menés plus rondement, car les conseillers auront les coudées franches pour faire évoluer leurs projets à travers les instances de l’arrondissement, estime Laurence Lavigne Lalonde. Ce qui n’était pas toujours le cas avant le 5 novembre, ajoute-t-elle. « De plus, Projet Montréal prône l’indépendance et l’autonomie des arrondissements à plusieurs chapitres. La culture est très différente de celle qui existait. Nous allons vraiment avoir une plus grande autonomie d’action sur notre territoire », se réjouit-elle.

C’est le cas notamment au sujet du dossier de la cité de la logistique, qui a fortement mobilisé les citoyens de Maisonneuve-Longue-Pointe. Déjà, Laurence Lavigne Lalonde sait que la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, partage l’avis des conseillers de l’arrondissement sur cette question délicate. « C’est certain que ce projet-là va changer, que ce ne sera pas celui qui était prévu par M. Coderre et M. Ménard [les maires sortants de Montréal et de l’arrondissement]. Oui, on veut faire du développement économique dans ce secteur, mais on va se remettre aux planches à dessins, c’est sûr. » Les élus comptent aussi consulter les citoyens à ce sujet.

Marquer le coup

L’équipe de Projet Montréal dans MHM n’a pas perdu de temps : déjà lundi, les élus se sont rencontrés pendant trois heures pour préparer leur plan de match pour la première année. « On a réfléchi sur les actions que nous pouvions lancer, dès la première année, et qui marqueront la différence avec l’administration précédente. Par exemple, cela fait des années que les citoyens demandent que soient sécurisées certaines traverses piétonnes, donc on va probablement aller vers cela. Des mesures pour améliorer la propreté également pourront être prises rapidement », explique la conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe. La nouvelle équipe aimerait aussi déclencher certaines études, notamment sur la circulation autour de la rue Honoré-Beaugrand, pour apaiser la circulation dans ce secteur. « Cela fait longtemps que les citoyens se plaignent à ce sujet. » Un plan qui sera présenté au directeur général de l’arrondissement sous peu.

Si certaines mesures seront effectives à court terme, les élus veulent également préparer un plan d’action sur quatre ans. Une façon de montrer aux citoyens où ils en sont avec les différentes promesses effectuées au cours des dernières semaines, d’être transparents, mais aussi de mettre les fonctionnaires dans le coup, explique la conseillère. « C’est important pour nous que les gens sachent que nous n’avons pas fait de promesses en l’air. »

Les nouveaux élus seront assermentés le 16 novembre et le premier budget de la nouvelle administration devrait quant à lui être adopté lors du prochain conseil d’arrondissement, le 21 novembre.

Vos commentaires
loading...