Publicité

Une nouvelle conseillère dans Tétreaultville

Politique
La nouvelle conseillère de Tétreaultville, Suzie Miron (à droite) accompagnée de Valérie Plante et du nouveau maire d'arrondissement, Pierre Lessard-Blais (photo : Mathieu Gagné)
La nouvelle conseillère de Tétreaultville, Suzie Miron (à droite) accompagnée de Valérie Plante et du nouveau maire d’arrondissement, Pierre Lessard-Blais (photo : Mathieu Gagné)

Suzie Miron, de Projet Montréal, a remporté le district de conseillère de Tétreaultville, l’emportant sur le conseiller sortant Richard Celzi, de l’Équipe Denis Coderre. Une victoire due entre autres à la persévérance de celle qui briguait ce poste pour la troisième fois.

Lors du dernier scrutin, Suzie Miron avait perdu avec aussi peu que 161 voix. Mais elle n’a pas baissé les bras et a continué d’y croire. Si bien que, cette fois-ci a été la bonne pour la citoyenne qui a réussi à recueillir 58 %. « C’est un peu différent de la dernière élection, où le vote était divisé entre plusieurs candidats», analyse-t-elle. En effet, en 2013, pas moins de cinq candidats se disputaient le poste de conseiller dans Tétreaultville, ce qui avait laissé la place à Richard Celzi. Cette fois, la course s’est jouée à deux et Suzie Miron l’a remportée avec 1910 voix de majorité.

La nouvelle élue a aussi senti l’effet Valérie Plante lors de ses nombreuses séances de porte-à-porte dans le quartier. Elle estime aussi que son engagement de longue date dans Projet Montréal, ainsi que dans son quartier, a joué en sa faveur. « Mais je pense que, ce qui plaisait aux gens, c’était d’appendre que je suis née ici, que j’ai grandi ici et que j’y vis toujours. » Bien avant son implication politique, Suzie Miron a œuvré sur différents conseils d’administration de groupes communautaires, dont les Loisirs Sainte-Claire et Solidarité Mercier-Est. Elle a aussi fait partie des membres fondateurs de Station Vu, un cinéma de quartier indépendant implanté dans Mercier-Est. Encore aujourd’hui, elle milite au Collectif en environnement Mercier-Est et au Comité citoyen du parc Thomas-Chapais.

L’élue se dit très heureuse des résultats, à l’échelle locale ainsi qu’à la ville-centre. « Je suis hyper contente que nous ayons élu la première mairesse de Montréal et que Projet Montréal soit majoritaire au conseil de ville. Je n’aurais pas pu rêver mieux », lance la conseillère. Celle qui s’est impliquée au comité femme de Projet Montréal se réjouit également de voir que l’arrondissement comptera plus de femmes (trois élues) que d’hommes (deux élus).

Mais surtout, Suzie Miron se dit honorée de pouvoir représenter Tétreaultville à l’hôtel de ville de Montréal. « Mercier-Est compte pour le tiers de l’arrondissement. Bien sûr, je ne veux pas faire de guerre de territoire, mais je veux m’assurer que notre voix soit entendue et que les ressources soient réparties de façon équitable. Je veux que nous reconnaissions le déficit d’investissement qu’a subi notre secteur dans les dernières décennies, en matière d’infrastructure, de voirie, de ressources récréosportives, etc. »

Suzie Miron aura toutefois tout un apprentissage à faire comme conseillère, un rôle totalement nouveau pour elle. « Je ne suis pas une politicienne et je n’ai pas de bac en sciences politiques. Mais je suis une citoyenne engagée et c’est ce qui me motive. J’ai toujours appris sur le tas et c’est ce que je compte faire encore une fois. Mais je sais bien que j’aurai des victoires et des défaites, des déceptions, et que je serai limitée sur certains dossiers. Je vais emprunter un terme au baseball, parce que j’y joue, mais je vais aller au batte pour les dossiers qui me tiennent à cœur et pour mon quartier », explique-t-elle.

Vos commentaires
loading...