Publicité

Un budget, trois orientations

Politique
Le nouveau maire de l'arrondissement, Pierre Lessard-Blais (photo : Stéphane Desjardins)
Le nouveau maire de l’arrondissement, Pierre Lessard-Blais (photo : Stéphane Desjardins)

Les élus de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve adopteront, lors de la séance du conseil d’arrondissement qui se déroulera ce soir, leur premier budget. Un exercice financier qui portera la marque de Projet Montréal, qui a remporté la majorité dans MHM.

« Nous avons travaillé très fort pour modifier le budget à la saveur de Projet Montréal. Bien sûr, on s’inscrit dans la continuité, car nous n’avons pas eu de mauvaises surprises en examinant les chiffres. Par contre, nous avons décidé d’intégrer trois engagements-clés pour l’année 2018 », explique le maire de l’arrondissement, Pierre Lessard-Blais, dans une entrevue avec le Journal de Mercier-Est.

D’abord, la nouvelle équipe en place veut ajouter plus de ressources au sein du 311, un service téléphonique qui permet aux citoyens de communiquer directement avec la ville. « Le 311, c’est un peu la ligne de front, le lien avec les gens. Et plusieurs sont déçus de la performance de ce service. C’est pourquoi nous allons ajouter des ressources pour améliorer le suivi des demandes et des plaintes au 311, particulièrement en lien avec les travaux publics », explique-t-il. Un sujet sensible, alors que plusieurs chantiers ont cours dans les rues de MHM.

Dans la même veine, le bureau des élus est actuellement en train de recruter son personnel. Parmi les postes ouverts, on recherche un spécialiste des demandes citoyennes. Une nouveauté dans MHM directement inspirée de Rosemont–Petite-Patrie, ajoute Pierre Lessard-Blais. Une mesure qui ne fait toutefois pas partie du budget de fonctionnement qui sera présenté à la séance du conseil d’arrondissement.

En 2018, les élus entendent aussi s’attaquer de pied ferme à la propreté dans MHM. Une portion du budget, qui sera adopté ce soir, servira à orchestrer « une campagne de communication agressive » à ce sujet, de façon originale, affirme Pierre Lessard-Blais. Comme les plans ne sont pas encore peaufinés, impossible d’en savoir plus à ce chapitre. En plus de mettre en place des outils pour sensibiliser la population, les élus prévoient également augmenter le nombre d’inspecteurs sur le terrain qui surveilleront notamment les dépôts sauvages.

L’équipe doublera aussi les heures d’ouverture des chalets de parc, une promesse de Projet Montréal pendant la campagne électorale. « Pour ce faire, nous allons tenter de travailler avec nos ressources comme nos cols bleus. De plus, nous aimerions développer des partenariats avec les utilisateurs de ces espaces verts, comme les CPE, les garderies en milieu familial, les organismes communautaires, etc. On veut être créatifs dans nos solutions », affirme le maire.

Un bulletin après l’an un

Bien entendu, ces trois grandes orientations ne seront pas les seules qui se concrétiseront pendant les prochaines années, ajoute Pierre Lessard-Blais. Par exemple, des mesures concernant le verdissement seront aussi à l’horaire. Toutefois, les élus attendent des confirmations de la part des différents services de l’arrondissement avec de s’engager plus formellement sur des sujets comme le verdissement des saillies de trottoir ou la plantation d’arbres. Idem pour des questions comme la sécurisation des rues et le transport.

En parallèle, l’équipe prépare aussi une série d’actions et de priorités pour les douze premiers mois de leur mandat, rappelle l’élu. Un plan de match qui devrait être présenté aux citoyens au début de l’année 2018. « Ce que nous voulons, c’est vraiment de pouvoir faire le bilan après un an. Et, en diffusant cette feuille de route, cela nous oblige à rendre des comptes et mettant de l’avant non seulement nos réussites, mais l’ensemble de nos engagements », ajoute Pierre Lessard-Blais. Un exercice visant la transparence, précise aussi le maire.

À lire aussi
Pierre Lessard-Blais veut favoriser la participation citoyenne

Vos commentaires
loading...