Retourner aux entreprises

Café Graffiti

(514) 259-6900
4260, Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec)
H1V 1X6
Fax: (514) 256-9444
[email protected]
www.cafegraffiti.net
Heures d'ouverture:
Appelez-nous!
Catégories: Autres
Tags: Réinsertion sociale
À propos
Le Café Graffiti vient de déménager au 4260, Sainte-Catherine Est. Pas moins de 400 toiles sont exposées dans le nouveau local de 6000 pieds carrés.

En 1992, à la demande de jeunes graffiteurs qui veulent se réunir et s’organiser, un local est aménagé sur la rue Sainte-Catherine dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Les jeunes Montréalais, peu importe leurs origines socioculturelles, ont désormais une place pour «graffer» en toute légalité. Le local est aussi mis à la disposition d’autres artistes, des «breakers» et des «rappers» par exemple, qui profitent d’un espace gratuit pour perfectionner leur art de la danse et du rap.Pour investir les jeunes dans une action créatrive, le Café-Graffiti devient rapidement une galerie et un gérant d’artiste permettant de soutenir le jeune dans sa démarche artistique, lui offrant des occasions d’expérimenter son art et de montrer son talent à un public de plus en plus large. Les jeunes deviennent des artistes rémunérés pour leur travail. Certains retourneront à l’école pour reprendre un cheminement conventionnel, d’autres créeront à leur compte une petite entreprise. Pour certains, ils deviendront des artistes professionnels, des animateurs pour les plus jeunes, des exemples positifs pour des jeunes marginalisés qui ont un cheminement différent.

Le Café-Graffiti devient une nouvelle famille sociale, qui accueille les jeunes cherchant à se bâtir une nouvelle identité qui correspond à leurs talents et leurs ambitions.

Pour plus d’informations ou pour l’achat d’oeuvres visitez le site de cafegraffiti.net

 

Les artistes

fanny-en-tete

Fanny Aïshaa

Trois mots peuvent décrire le cheminement artistique de la muraliste Fanny Aïshaa: Unité, biodiversité et diversité des peuples.

Fanny Aïshaa a été sélectionné pour une résidence d’artiste en plein coeur du Gwaii Haanas National Reserve Park sur Haida Gwaii (Terre des Haidas – Queen Charlotte Island) en Colombie-Britannique. Le projet vise la création d’une oeuvre collective et des ateliers avec des artistes de la communauté, se laisser inspirer de ce lieu protégé depuis des millénaires et faire une exposition au Haida Heritage Center.

arpi_en_tete

Arpi

Né à Montréal en 1983, l’intérêt d’ARPi pour l’art visuel trouve ses racines dans son enfance. Voyageant l’imaginaire à travers la collection de toiles de sa mère, il aime réfléchir tant à la vie possible du sujet peint qu’à celle de l’artiste.

Témoigner du graffiti arborant les trains de la cours du CN et les murs de la ville lui ouvre l’appétit pour le travail en espace public. Il apprécie la visibilité potentielle et l’expérience que cette forme d’expression a à offrir. Avec le temps, la découverte de la photo et du vidéo comme outil de documentation de ses expéditions nocturnes lui permet d’élargir l’horizon de sa pensée et modifie sa perception du monde qu’il habite. Il s’amuse à observer l’état des choses d’une perspective « underground ».

Artiste autodidacte, ARPi en fait sa profession en 2006. Le travail sur commande ainsi que les caractéristiques uniques à chaque projet lui permette de sortir de sa zone de confort et de s’adapter à une variété de situations artistiques. Il s’efforce de rendre hommage à la beauté de la simplicité, découvrant l’équilibre entre réalisme et abstraction quand vient le temps de concrétiser une idée.

luc-bouchard-en-tete

Luc Bouchard

Luc Bouchard fort de ses expériences, est illustrateur et designer à Montréal. Il voue, depuis sa jeunesse, une passion pour le dessin dans lequel il excelle. Il s’épanouie dans cet art qu’il utilise comme un outil pour travailler sur sa psychologie et pour se mettre en valeur. Des projets pleins la tête, un portfolio d’exception et avec une volonté à toutes épreuves, Nessie prépare sur le long terme ses projets artistiques et professionnels.

en-tete-cyril

Cyril

Artiste graffeur depuis 15, Cyril a exercé son art à travers le monde en expérimentant diverses techniques allant du spray-art, le pinceau, la sérigraphie et l’illustration. Il a peint plus d’une centaine de murales et a réalisé des affiches et des livres pour enfants. Animateur graffiti , peintre de murale, il voue tout son temps et son énergie à la peinture en essayant d’aller le plus loin possible dans son imaginaire.

herezy-en-tete

Herezy

Ne lui parlez pas de graffiti sur toile ou en galerie, ça ne l’intéresse point. En effet, il compte peu de réalisations sur toiles à son actif. Le graffeur montréalais de 27 ans privilégie le métal ainsi que la brique des bâtiments.

«Les murs me donnent des idées de formes, par exemple, avec les imperfections qu’on y retrouvent.» Celui qui est entrain de compléter un Baccalauréat en arts à l’Université du Québec à Montréal désire garder son authenticité par rapport au graffiti. Il n’a pas l’ambition de devenir une vedette ou un artiste de galerie d’art. Son désir : arriver à un lui plus simple.

Je veux atteindre une constance dans mes actions graffitis et artistiques qui soient reconnaissables et faire le pont entre mes différentes réalisations. Par exemple en me servant de la peinture et de la photographie comme les outils d’une démarche unique plutôt que comme des vocations individuelles.»

man-en-tete

Muraliste Man

Issu de la culture punk, j’ai grandi au Centre-ville de Montréal. Ma vie n’a pas été facile et j’ai vécu dans la rue pendant une longue période.

Passionné par la musique et les arts visuels, je veux dédier mon temps à l’art mural. Je suis à une étape importante de ma vie où je veux tourner une page de ma vie et découvrir ce que le monde a à m’offrir. Merci de me soutenir et d’être présent dans ma vie.

rusk-en-tete

Ruks

Maîtrisant d’abord le dessin au crayon-feutre, Jonathan Cormier explore plusieurs médiums: le crayon, l’huile, l’acrylique, la canette. C’est cette dernière qu’il préfère. À travers son exploration, il cherche encore, il cherche son style, il cherche son style unique, il cherche le petit quelque chose qui lui permettra de faire sa marque. Jonathan est un artiste à surveiller dont on voudra suivre l’évolution.

en-tete-skiz

Skiz

Je viens de la Rive-Sud de Montréal. J’ai commencé à faire du graffiti début des années 2000. Mon support de prédilection est le train. Jeune, mes premières visites dans les gares de triage ont vraiment frappé mon imaginaire. C’était comme une grande galerie à ciel ouvert. À chaque visite de nouvelles pièces à voir, à peinturer. J’aime peinturer. Ça me change les idées, ça me fait décrocher. Aujourd’hui, le graff est toujours présent dans ma vie. J’essaye de plus en plus de pratiquer mon art de façon légal.

hubert therrien en tete

Hubert Therrien

En juillet 2012, l’exposition «Contrastes urbains» présentait des artistes urbains au Château Frontenac.

Dans un contexte de respect et d’ouverture d’esprit, Hubert Therrien a permis aux visiteurs d’admirer ces œuvres hors de la rue.
Un projet pour susciter le partage et promouvoir la différence.

Plus d'entreprises dans "Famille / Jeunes / Aînés"