Publicité

Allons chercher l’argent de nos impôts au fédéral

Économie, Politique
Après des années d’effort acharné du Bloc Québécois et une tournée médiatique amorcée à l’automne 2016, le gouvernement fédéral a finalement cédé aux demandes du Bloc Québécois pour que l’inscription au Supplément de revenu garanti soit automatique! (photo : www.pixabay.com)
Après des années d’effort acharné du Bloc Québécois et une tournée médiatique amorcée à l’automne 2016, le gouvernement fédéral a finalement cédé aux demandes du Bloc Québécois pour que l’inscription au Supplément de revenu garanti soit automatique! (photo : www.pixabay.com)

Au moment où les citoyens s’apprêtent à faire leur déclaration d’impôt, j’entreprends une tournée de sensibilisation pour inciter les ainés les plus démunis à obtenir le supplément de revenu garanti (SRG) auquel ils ont droit.

Après des années d’effort acharné du Bloc Québécois et une tournée médiatique amorcée à l’automne 2016, le gouvernement fédéral a finalement cédé aux demandes du Bloc Québécois pour que l’inscription au Supplément de revenu garanti soit automatique!

Cependant, en repoussant l’inscription automatique en 2018 et en considérant le fait que les demandes sont rétroactives pour une période de seulement 11 mois, les libéraux privent des gens démunis de près de deux ans de revenus.

Dans la circonscription de La Pointe-de-l’Île, il y a 1190 personnes qui ont droit au supplément de revenu garanti, mais qui ne le reçoivent pas. Il s’agit de 13% des ainés du comté qui ne reçoivent pas l’argent qui leur est dû.

Je vais rencontrer plusieurs associations et organismes communautaires représentant les personnes âgées et je visiterai certaines résidences pour ainés de la circonscription afin d’offrir du support aux personnes désirant obtenir le SRG.

Tout comme les pensions de vieillesse, l’argent du Supplément de revenu garanti provient des impôts fédéraux prélevés au Québec. Cet argent provient des 50 milliards de dollars que les Québécois envoient au fédéral chaque année. Il ne s’agit pas d’un cadeau du fédéral, mais de notre propre argent.

Pourquoi les pensions et le supplément de revenu garanti, qui proviennent des impôts fédéraux prélevés au Québec, sont-ils gérés par le gouvernement fédéral? Le laxisme du Canada dans ce dossier démontre que le Québec a tout à gagner à être maître de son destin.

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...