Publicité

120 000$ pour revitaliser la rue Hochelaga

Économie, Politique
Les élus Richard Celzi et Réal Ménard ont joint leurx voix à celles d'Émilie Poisson et de Jessie Pelchat pour annoncer la création d'un fonds de 40 000$ pour trois ans pour revitaliser la rue Hochelaga. (photo: courtoisie arrondissement MHM)
Les élus Richard Celzi et Réal Ménard ont joint leurx voix à celles d’Émilie Poisson et de Jessie Pelchat pour annoncer la création d’un fonds de 40 000$ pour trois ans pour revitaliser la rue Hochelaga. (photo: courtoisie arrondissement MHM)

L’arrondissement injectera 40 000$ par année pendant trois ans dans un fonds visant la revitalisation de la rue Hochelaga, entre les rues French et Baldwin. Une enveloppe qui sera gérée conjointement avec Solidarité Mercier-Est (SME), table de concertation du quartier.

Ce montant, réservé à même les budgets de l’arrondissement, permettra de mettre en place des actions pour améliorer, mettre en valeur et dynamiser cette artère commerciale, a expliqué le maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée le 8 septembre dernier. « Cela peut sembler anodin, mais il y a des décorations de Noël qui y sont accrochées depuis des décennies je pense! »

Cet investissement supplémentaire permettra à SME de continuer le travail qu’il a déjà amorcé « dans ce secteur qui en a de plus en plus besoin », a ajouté le conseiller de Tétreaultville, Richard Celzi. En effet, ce nouveau fonds, qui s’inscrit en marge de la démarche de revitalisation urbaine intégrée (RUI), un budget dont SME est mandataire depuis 10 ans.

À cet égard, la dynamisation de l’artère commerciale fait partie des priorités de SME, comme l’a rappelé Jessie Pelchat, agente de développement du territoire. « C’est pour nous non seulement une façon d’encourager le transport actif, mais aussi l’achat local. » De l’argent supplémentaire qui permettra donc à SME de faciliter l’implantation de plusieurs projets développés par la table de quartier et ce, depuis plusieurs années, comme l’implantation d’une colonne Morriss présentant les atouts du quartier, aménagement de carrés d’arbres, mesures de verdissement, implantation de nouveaux placottoirs. Certaines actions pourraient même voir le jour dès cet automne, a ajouté Jessie Pelchat.

« Il n’y a pas de recette magique pour relancer la rue Hochelaga, qui doit composer avec des enjeux comme un nombre important de locaux vacants, la vétusté des bâtiments ou l’offre commerciale qui n’est pas idéale. Mais en tentant différentes actions, nous espérons attirer plus de gens et de commerçants », espère l’agente de développement du territoire.  Le maire Ménard espère aussi que ces efforts permettront de rendre l’expérience piétonne plus conviviale sur la rue Hochelaga.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que SME intervient, via la RIU, pour améliorer cette artère commerciale située au coeur de Mercier-Est. Par exemple, c’est cet organisme qui a implanté une terrasse collective devant le Sésame ainsi que plusieurs placettes publiques, rue Hochelaga. Cet été, la table de quartier a aussi été responsable de la plantation des carrés d’arbres et de leur entretien. Autre projet: l’implantation d’une place publique pour souligner l’entrée de quartier, qui devrait être inaugurée sous peu.

Vos commentaires
loading...