Publicité

L’équipe Coderre dévoile ses candidats dans l’arrondissement

Politique
Les candidats qui se présenteront dans l'arrondissement avec l'Équipe Coderre ont été dévoilés, le 1er septembre dernier. (photo : Anne-Marie Tremblay)
Les candidats qui se présenteront dans l’arrondissement avec l’Équipe Coderre ont été dévoilés, le 1er septembre dernier. (photo : Anne-Marie Tremblay)

Les dés sont jetés pour l’Équipe Denis Coderre dans l’arrondissement alors que tous les candidats pour la prochaine élection ont été annoncés, le 1er septembre dernier. Dans Mercier-Est, Richard Celzi sollicitera un deuxième mandat dans Tétreaultville alors que Simon-Robert Chartrand tentera d’être élu dans Maisonneuve-Longue-Pointe.

Karine Boivin-Roy et Ricard Celzi, élus respectivement dans Louis-Riel et Tétreaultville pour l’Équipe Coderre en 2013, solliciteront tous les deux un nouveau mandat. « Notre bilan montre bien tout le travail accompli alors que nous n’étions que deux élus de l’équipe Coderre dans l’arrondissement, puis trois lorsque le maire Réal Ménard a décidé de se joindre à notre parti politique », a expliqué Richard Celzi.

Né de parents d’origine italienne celui a grandi dans Mercier-Est, dresse un bilan positif de son précédent mandat, notamment en termes d’investissements. Par exemple, plusieurs espaces verts ont bénéficier d’une cure de jeunesse durant les quatre dernières années, notamment le parc Thomas-Chapais, situé en plein cœur de Tétreaultville, explique-t-il. Au total, l’administration actuelle aurait d’ailleurs investi 10M$ depuis 2013 dans ses parcs, selon les chiffres dévoilés lors de la conférence de presse.

Améliorer la qualité de vie des citoyens, notamment en travaillant sur les enjeux liés à la circulation et la sécurité, feront partie de ses priorités s’il est réélu. Avant de se lancer en politique, Richard Celzi avait notamment travaillé dans le domaine des ventes aux entreprises, entre autres au niveau bancaire. Dans ce cas-ci, il fera donc la lutte à Suzie Miron, de Projet Montréal pour une deuxième fois. En 2013, il avait d’ailleurs gagné par 161 voix.

Nouveaux venus dans l’arène

Parmi les nouvelles recrues, Simon-Robert Chartrand tentera de séduire les électeurs de Maisonneuve-Longue-Pointe et de ravir ce district qui s’étend jusque dans Mercier-Est à Laurence Lavigne-Lalonde, actuelle élue de Projet Montréal. Il estime bien maîtriser les dossiers de l’arrondissement, alors qu’il occupait le poste d’attaché politique de Karine Boivin-Roy et de Richard Celzi jusqu’à la veille de cette annonce officielle. Sa bonne connaissance du terrain, des intervenants et des citoyens constitueront un atout comme élu, estime-t-il.

Simon-Robert Chartrand a rappelé que la trame de ce district est diversifiée, comptant non seulement des citoyens, mais aussi des commerçants et des zones industrielles. « Ce serait facile pour moi d’énumérer une foule d’idées que je pourrais mettre en œuvre dans mon district, mais j’aimerais plutôt identifier un grand principe qui sera à la base de toutes les actions (…) le vivre ensemble », a-t-il expliqué.  Il espère donc être que tous seront « écoutés, considérés et respectés », notamment quant au projet de Cité de la logistique, un dossier chaud dans l’arrondissement qui se trouve en plein cœur de Maisonneuve-Longue-Pointe.

Simon-Robert Chartrand tentera donc de se faire élire pour une deuxième fois, alors qu’il avait tenté sa chance dans Longueuil pour Caroline Saint-Hilaire, en 2009. Il a aussi beaucoup travaillé en politique, comme conseiller auprès de plusieurs élus montréalais, dont Louise Harel, et même auprès de Jean-François Lisée, alors qu’il était ministre responsable de la région de Montréal.

Jean-François Beaupré complétera l’équipe, alors qu’il se présentera dans le district d’Hochelaga. Depuis 2013, il travaille comme directeur général de la Corporation d’animation des places publiques (CAPP). Impliqué dans ce secteur, c’est pour lui une première incursion dans le monde politique alors qu’il tentera de ravir le siège d’Éric Alan Caldwell, lui aussi de Projet Montréal. Dans Louis-Riel, Karine Boivin-Roy affrontera quant à elle  Isi Mesa.

Réal Ménard dresse un bilan positif 

Accompagné de l’actuel maire de Montréal, Denis Coderre, Réal Ménard a profité de la conférence de presse pour dresser un bilan de ses quatre années au pouvoir. Dans Mercier-Est, il a souligné le déménagement de la cour de voirie, dont le terrain servira à construire 325 unités de logements ainsi que le Faubourg Contrecoeur, dont le développement entre dans sa phase finale avec, notamment l’implantation d’une zone commerciale.

Autre dossier à suivre, celui de la cité de la logistique, a mentionné le maire actuel qui avait déjà annoncé sa candidature au printemps. « Dans l’Est de Montréal, nous avons la chance d’avoir l’un des Ports les plus importants en Amérique du Nord, des terrains disponibles et la main-d’œuvre disponible. » Il faut donc trouver l’équilibre délicat entre la qualité de vie des gens et une industrie, la logistique des transports, « qui connait une croissance de 7% ». À la mairie, c’est Pierre Lessard-Blais de Projet Montréal qui l’affrontera pour une deuxième fois.

En savoir plus
Réal Ménard annonce officiellement sa candidature

 

 

Vos commentaires
loading...