Publicité

Souligny et Dubuisson transformés en sens uniques

Politique, Transport
Les avenues Souligny et Dubuisson deviendront sens unique, pour améliorer leur sécurité et y implanter des voies cyclables. (photo : Anne-Marie Tremblay, archives Pamplemousse.ca)
Les avenues Souligny et Dubuisson deviendront sens unique, pour améliorer leur sécurité et y implanter des voies cyclables. (photo : Anne-Marie Tremblay, archives Pamplemousse.ca)

Les avenues Souligny et Dubuisson, entre Honoré-Beaugrand et Hector, deviendront des sens uniques, a voté le conseil d’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, le 5 septembre dernier. Également, le contrat pour le passage à niveau Taillon suscite des questions.

Ainsi, les automobilistes qui se dirigent vers l’ouest devront emprunter Souligny alors que Dubuisson cheminera plutôt vers l’est du quartier. Des modifications qui devraient être effectives au retour du congé de l’Action de grâce, selon le sommaire décisionnel.

Une première étape qui mènera à l’implantation de deux pistes cyclables qui longeront la voie ferrée, permettant aux utilisateurs de la piste cyclable Souligny de se rendre jusqu’au boulevard Pierre-Bernard. Ces deux voies cyclables emprunteront les avenues Souligny et Dubuisson sur un parcours totalisation 2,3 km. L’espace ainsi dégagé en retranchant une voie de circulation permettra l’implantation de bandes cyclables dans chacune des directions sur les deux avenues, sans diminuer le nombre d’espaces de stationnement.

Une façon aussi d’améliorer la sécurité aux abords des cinq passages à niveaux qui se trouvent sur ce tronçon. « Malgré que les carrefours limitrophes à ces passages à niveau sont munis d’arrêts, leur configuration irrégulière ainsi que le nombre de mouvements possibles à ces carrefours amènent un lot d’inconfort tant pour les automobilistes que pour les autres usagers de ces passages (piétons, cyclistes, etc.) », précise le sommaire décisionnel.

À l’heure actuelle, le concept final de piste cyclable n’est toutefois pas finalisé, a expliqué le maire de l’arrondissement, Réal Ménard, lors de la séance du conseil qui s’est tenue le 5 septembre dernier. « Nous avons eu une discussion et certains élus se sont montrés préoccupés par la configuration proposée. Nous allons donc commencer par voter les changements à la circulation, car le concept final n’est pas arrêté. »

Plus de 500 000$ pour un passage à niveau

L’octroi d’un contrat totalisant près de 530 000$ pour la construction d’un passage à niveau pour piétons et cyclistes dans l’axe de la rue Taillon a fait sursauter les citoyens. Nombre d’entre eux ont réagi sur Facebook à cette information. « Il y a quelques années, l’implantation du passage Liébert avait coûté 151 000$. Qu’est-ce qui explique que le passage Taillon coûtera 3,5 fois plus cher cette fois », a demandé Daniel Chartier, citoyen de Mercier-Est.

La différence tient essentiellement au fait que, cette fois, l’arrondissement devra sécurité toute la portion clôturée de ce secteur autour de la voie ferrée du CN, a expliqué Réal Ménard. «Si on ne veut pas que le sifflet reprenne, nuisant à la quiétude des gens, il faut aménager les portions de la clôture qui sont fissurées. On préfère payer un peu plus cher pour s’assurer qu’on ne va pas retourner à cette situation. Donc, on n’intervient pas uniquement sur la traverse, mais aussi sur la clôture presque jusqu’à l’extrémité est. »

Plus précisément, les travaux permettront non seulement de construire le passage à niveau comme tel, mais aussi l’installation « d’une clôture à mailles de chaîne (…) le long de l’avenue Dubuisson, couvrant tout le secteur compris entre les avenues Lebrun et Hector, en vue de réduire et/ou d’éliminer les incidents répétés d’accès non-autorisés sur l’emprise ferroviaire », précise le sommaire décisionnel. Deux autres tronçons s’ajouteront sur la même rue, entre l’avenue Lebrun et la rue des Ormeaux ainsi qu’entre la rue des Ormeaux et le boulevard Pierre-Bernard.

« Est-ce que nous aurions aimé que la facture soit partagée? La réponse est oui », a indiqué le maire. Il a toutefois ajouté qu’il n’était pas prêt à prendre le risque de négocier et de se retrouver, comme il y a quelques années, avec des trains qui sifflaient systématiquement lors de leur passage dans le quartier. D’ailleurs, l’arrondissement a voté une résolution pour éviter cela, assorti d’une série de mesures à mettre en œuvre, dont la sécurisation des accès à la voie ferrée.

L’arrondissement devra également satisfaire à plusieurs exigences du CN, qui lui demande notamment d’assumer les coûts d’entretien de la clôture et du passage piétonnier, stipule l’entente. « (…) l’arrondissement s’engage à assumer tous les coûts associés à la réalisation et à l’entretien du passage à niveau et de la clôture longeant l’avenue Dubuisson », précise aussi le document.

Le sommaire décisionnel indique également qu’un train par jour, au maximum, emprunte la voie du CN qui se trouve dans l’axe Dubuisson-Souligny. Et sur un tronçon de 2,5 km, on ne compte que sept points permettant de passer du nord au sud de la voie ferrée. Ce qui incite plusieurs citoyens à traverser illégalement.

Vos commentaires
loading...