Publicité

Des crèches à saveur multiculturelle à la Maison de la culture

Culture, Éducation
Les élèves présenteront une prestation avec Gota Laggo, musicien de la Côte-d’Ivoire. (photo : courtoisie Ann-Marie Hamel)
Les élèves présenteront une prestation avec Gota Laggo, musicien de la Côte-d’Ivoire. (photo : courtoisie Ann-Marie Hamel)

La Maison de la culture Mercier prendra des airs de fêtes, le 2 décembre prochain, avec le vernissage de l’exposition Crèches et culture en toute neutralité. En plus de découvrir le talent des élèves de l’école primaire Notre-Dame-des-Victoires, musique, spectacles, projections et petites bouchées seront aussi au menu.

Un travail de longue haleine mené par Guylaine Cloutier, enseignante en arts plastiques de cette école primaire de Mercier-Ouest. Elle s’est inspirée l’exposition Les crèches de mon père, du collectionneur Dominick Trudeau, présentée jusqu’au 7 janvier à la Maison de la culture pour offrir un terrain créatif à ses élèves. « Ce qui est intéressant, c’est que toute l’école, de la maternelle à la sixième année et tous les enseignants ont mis la main à la pâte », explique Julie Gauthier, agente culturelle à la Maison de la culture Mercier.

Ainsi, depuis la rentrée scolaire, les enfants ont participé à une multitude d’activités autour de la crèche, revisitée à travers les traditions du monde. « J’ai voulu aborder cette thématique, non pas du point de vue religieux, mais comme un lieu. À Notre-Dame-des-Victoires, il y a des élèves qui proviennent au moins d’une trentaine de pays différents. C’est également un excellent prétexte pour explorer les cultures », explique Guylaine Cloutier.

Les écoliers de troisième et quatrième année ont donc travaillé sur une interprétation libre de la crèche, cœur de l’exposition qui sera à l’horaire jusqu’au 4 janvier prochain. Leurs créations devaient représenter leurs racines, ajoute l’enseignante. « J’ai fait des équipes avec des élèves de différentes origines, parce que l’objectif, c’était vraiment d’apprendre à se connaître et découvrir les cultures des autres. »

Les tout-petits ont plutôt la main à la pâte pour façonner un théâtre d’ombres en s’inspirant de chansons traditionnelles provenant de plusieurs pays. « Nous avons ciblé des chants qui se transmettent de génération en génération, mais qui n’ont pas de connotation religieuse. Certains parents sont venus en classe pour montrer ces chants aux enfants, pigés notamment dans le répertoire basque et créole. » Le tout a été filmé et sera présenté en complément à l’exposition. Un projet mené en collaboration avec Geneviève Besnier, artiste du théâtre d’ombres.

Ce n’est pas la seule qui a accompagné ce projet, alors que la documentariste Carole Laganière a travaillé sur des docu-fictions avec les élèves de cinquième année et que les sixièmes ont quant à eux reçu un coup de pouce de l’illustrateur Steve Breshwaty pour concevoir des affiches . Et ce n’est pas tout, poursuit Julie Gauthier, puisque les enfants ont aussi formé une chorale, menée par Gota Laggo, musicien de la Côte-d’Ivoire, qui a aussi animé plusieurs ateliers dans les classes. Les écoliers feront montre de leurs talents lors du vernissage avec une prestation combinant gumboot, cette danse percussive en bottes de pluie et chant.

Pour ajouter une touche d’exotisme, des bouchées provenant des quatre coins du monde seront également servies. « Nous sommes en train de finaliser les ententes, mais avons tenté de cibler des restaurateurs locaux qui prépareront de petites entrées de plusieurs pays et continents, comme l’Asie, le Mexique, le Portugal, Haïti et le Québec », précise Julie Gauthier. Ce sera aussi l’occasion d’explorer les quelque 400 crèches présentées par Dominick Trudeau dans la salle d’exposition juste à côté. « Et pour ceux qui sont intéressés, il y aura le premier de notre série de trois ateliers de confection de crèches dès le lendemain », conclut-elle.

En bref

Crèches et culture en toute neutralité // gratuit
Exposition présentée jusqu’au 4 janvier
Vernissage le samedi 2 décembre, de 14 h à 16 h
À la maison de la culture Mercier
8105, rue Hochelaga

Les crèches de mon père // gratuit
Exposition présentée jusqu’au 7 janvier
À la maison de la culture Mercier
8105, rue Hochelaga

Visites animées et ateliers de création de crèches originales
Entrée libre, pour tous
— Dimanche 3 décembre à 15 h
— Jeudi 28 décembre à 14 h
— Samedi 30 décembre à 14 h

Vos commentaires
loading...