Publicité

École alternative cherche toujours locaux

Éducation
(tirée de la page Facebook du projet d'école alternative Alter-Égaux)
(tirée de la page Facebook du projet d’école alternative Alter-Égaux)

Alors que l’idée d’installer une école alternative au sein même de l’école Sainte-Claire est écartée, le projet n’est pas mort pour autant, explique Léo Lavoie, commissaire scolaire.

Le projet d’école alternative Alter Égaux est porté par des parents de Mercier-Ouest et Mercier-Est depuis plusieurs années. Au cours des derniers mois, les responsables ont fait le tour des établissements scolaires pour voir qui pourraient accueillir ces nouvelles classes. Le comité a travaillé fort pour que cette nouvelle école soit annexée à l’école Sainte-Claire, qui sera agrandie dans les prochains mois.

Une option qui a malheureusement été écartée, explique Léo Lavoie, commissaire scolaire du quartier. « Tout le monde est d’accord avec ce projet. La seule chose qui achoppe, c’est le manque d’espace. Comme les enfants vont venir d’un peu partout, c’est difficile de décider d’ouvrir dans Mercier une école alternative quand on risque de ne pas avoir assez de places pour accueillir les enfants du territoire. »

En effet, selon le commissaire scolaire, une école alternative doit accueillir des écoliers provenant d’un territoire beaucoup plus vaste que celui d’une simple école de quartier. Tout comme le fait que le projet inclut aussi des élèves du secondaire dans une école primaire. C’est là que le bât blesse. « À la Commission scolaire de Montréal, le ministère de l’Éducation prévoit une augmentation de 1600 élèves pour les cinq prochaines années, dont 800 dans le territoire de Mercier, soit l’équivalent de deux petites écoles », affirme-t-il.

Il est donc urgent de trouver assez de place pour tous ces nouveaux avant de ratisser plus large. D’autant plus que les chiffres du ministère sont souvent en deçà de la réalité, ajoute Léo Lavoie.

Malgré tout, le projet d’école Alter Égaux n’est pas mort pour autant, assure-t-il. « Nous avons rencontré le maire de l’arrondissement, Pierre Lessard-Blais, ainsi que certains conseillers et ce sont eux qui ont apporté le sujet qui était à l’ordre du jour. On veut relancer le dossier », explique-t-il. Si tout le monde est d’accord pour que le projet se concrétise, rien n’est encore arrêté pour voir quelle forme pourrait prendre cette école à vocation alternative.

Sans trop s’avancer, plusieurs solutions sont analysées en ce moment, indique Léo Lavoie. Parmi les scénarios sur la table, l’idée de redonner sa vocation scolaire au 8075, rue Hochelaga, qui abrite actuellement Station Vu et Production Jeun’est. Une idée déjà évoquée dans le Plan triennal de répartition et de destination des immeubles (PTRDI) 2017-2020 de la CSDM, où on indiquait que cette reconversion était à l’étude.

« S’il y a un intérêt des parents, nous pourrions ajouter un volet culturel et citoyen à cette nouvelle école. J’ai aussi soumis l’idée d’ajouter des classes alternatives, si la situation nous le permet », précise Léo Lavoie. Toutefois, il est bien conscient que ce projet est complexe et touche plusieurs acteurs. « C’est pourquoi, si jamais on voulait aller de l’avant, il faudrait travailler de pair avec la communauté, non seulement les citoyens, mais les organismes communautaires. »

Il reste donc énormément de détails à régler dans ce dossier, à ramifications multiples, peu importe le projet qui s’y implantera. En effet, la construction de 325 unités d’habitation sur des terrains tout près changera totalement la donne dans ce secteur. De plus, il faudra trouver des solutions de concert avec les deux organismes communautaires installés dans ce bâtiment. Sans compter que les acteurs de ce secteur caressaient l’idée d’instaurer un pôle culturel à cet endroit. « J’ai aussi proposé qu’on crée une table des élus pour régler ce puzzle-là », ajoute le commissaire scolaire. Un dossier à suivre.

À lire aussi
Bienvenue dans le Far-Est
École alternative cherche locaux disponibles
Unir ses forces pour Station Vu

Vos commentaires
loading...