Publicité

Les camions de cuisine de rue délaissent Mercier-Est

Économie
Le food truck du restaurant Europea s’était arrêté angle Sherbrooke et Contrecoeur, face au CLSC, l’été dernier. (Photo: Stéphane Desjardins)

Cette année, les camions de cuisine de rue (food trucks) seront absent de Mercier-Est.

De plus en plus populaires à Montréal, les camions de cuisine de rue sont passés dans les moeurs de la métropole depuis leur implantation, en 2013. On pouvait apprécier leurs menus dans Mercier-Est depuis quelques années, notamment au parc de la Promenade Bellerive et à l’intersection Contrecoeur/Sherbrooke.

Plus maintenant.

Les emplacements sont déterminés par la Ville de Montréal et alloués par les arrondissements. Dans Mercier—Hochelaga-Maisonneuve, l’an dernier, la liste de ces emplacements a été ramenée de neuf emplacements (en 2015) à deux: Contrecoeur/Sherbrooke et l’Assomption/Chauveau, tout près de la station de métro. Cette année, l’arrondissement n’en comptera aucun.

Selon des sources, les restaurateurs ne feraient pas assez d’argent pour couvrir leurs coûts. Les emplacements proposés par l’arrondissement ont donc été boudés cette année par les restaurateurs. Pourtant, à l’été 2016, le personnel du food truck de l’Europea avait confié à ce journal que la journée avait été très bonne lorsqu’ils s’étaient arrêtés angle Sherbrooke et Contrecoeur. Mais l’été dernier, la température exécrable jusqu’en août a compliqué la vie des restaurateurs.

Le système d’attribution des emplacements est aussi fortement contesté par les restaurateurs cette année. Ces derniers critiquent les emplacements, qui desservent mal la clientèle et qui diminuent l’achalandage. L’an dernier, certains restaurateurs ont affirmé aux médias que la saison avait été la plus difficile depuis 2013. Plusieurs auraient opéré à perte.

Vos commentaires
loading...