Publicité

DouceSoeur ouvre une boutique éphémère aux Halles d’Anjou

Économie
Monique Des Rosiers, devant le kiosque éphémère de sa chocolaterie Douce Soeurs, aux Halles d’Anjou. (Photo: Lucie Hortie)

La chocolaterie DouceSoeur tient sa première boutique éphémère aux Halles d’Anjour, jusqu’au 18 février prochain.

La chocolaterie, dont le kiosque est situé face à la SAQ, embarque dans un mouvement très tendance dans l’industrie du commerce de détail. Plusieurs grands noms, tant mondiaux que québécois, ont adopté cette approche, qui permet de tester des publics, des territoires ou des produits.

«C’est en effet une mode chez les détaillants, explique Monique Des Rosiers, propriétaire de la chocolaterie. En ce qui nous concerne, c’est un moyen différent d’ajouter des revenus . On essaie de se déplacer où il y a du monde…» La chocolaterie participe, depuis des années, à différents salons, comme celui des Métiers d’art ou du chocolat. Certains d’entre eux, même très connus, voient leur achalandage diminuer. Les détaillants et petits producteurs n’ont d’autre choix que d’essayer de nouvelles formules.

«Les Halles d’Anjou sont reconnues parce que beaucoup d’épicuriens y font leurs achats, reprend Mme Des Rosiers. Ils veulent rajeunir leur image. Leur nouvel ambassadeur est Bob le Chef. Évidemment, avec la Saint-Valentin, nos produits attirent l’attention des consommateurs.» Mme Des Rosiers se donnera quelques jours pour évaluer si l’expérience en aura valu la peine et si elle va la reprendre ailleurs.

«Le commerce de détail est de plus en plus difficile, dit-elle. De plus, quand j’ai commencé, nous n’étions que deux ou trois chocolatiers à Montréal. Depuis quelques année, l’offre a explosé. Il faut donc se différencier pour attirer l’attention du public.»

Vos commentaires
loading...