Publicité

Piétons et cyclistes uniront leurs voix dans l’arrondissement

Transport, Vie de quartier
Depuis plusieurs mois, des citoyens réclament des mesures pour sécuriser le transport par vélo autour de l'autoroute 25, rue Sherbrooke. C'est le genre de dossier auquel entend s'attaquer la nouvelle association. (photo : Les Badauds de Mercier-Est)
Depuis plusieurs mois, des citoyens réclament des mesures pour sécuriser le transport par vélo autour de l’autoroute 25, rue Sherbrooke. C’est le genre de dossier auquel entend s’attaquer la nouvelle association. (photo : Les Badauds de Mercier-Est)

Afin d’augmenter le poids de leur point de vue, les adeptes du transport actif dans l’arrondissement viennent tout juste de créer l’Association des piétons et cyclistes de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et invitent les citoyens intéressés à joindre le mouvement.

Un nouveau regroupement qui permettra de faire écho à leurs revendications. « Ce que nous désirons, c’est que, dans tous les projets touchant l’arrondissement, le point de vue des cyclistes et des piétons soit mis de l’avant systématiquement, que cela devienne un réflexe premier », explique Nickolas A. Gagnon. Citoyen de Mercier-Est, il a lui-même troqué l’auto pour le vélo pour ses déplacements. Une réalité qui relève quelquefois de la course à obstacles !

« Dans le fond, nous voulons défendre le point de vue des usagers les plus vulnérables de la route. C’est important, surtout qu’il ne faut pas oublier que nous sommes tous piétons. Même les gens qui utilisent leur voiture sont aussi parfois à pied », ajoute-t-il. Il est donc temps de passer d’un mode de développement « tout-à-l’auto » à une réflexion globale permettant à tous de cohabiter en toute sécurité dans la rue.

« (…) l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a beaucoup de travail à faire pour nous démontrer son sérieux à assurer un espace de vie exempt de danger, indique le communiqué diffusé par la nouvelle association. Entre autres, cela doit se manifester par une augmentation des temps de traverse aux lumières pour les enfants et les aînés, par davantage de traverses piétonnes sécurisées sur le chemin des écoles, par plus de convivialité dans les déplacements aux abords des édicules de métro et par la bonification de l’état et du nombre de pistes cyclables. Le Plan local de déplacement devant être adopté au cours des prochains mois constitue une occasion à saisir pour démarrer ces différents chantiers dans notre arrondissement. »

Vision globale, enjeux locaux

Ce n’est pas la première fois qu’on entend la voix de Nickolas A. Gagnon, citoyen habitué aux conseils d’arrondissement. Toutefois, il pense que la création d’une association locale permettra aux usagers du transport actif d’avoir plus de poids et d’augmenter la pression auprès des décideurs, explique celui qui également membre de la Coalition Vélo de Montréal. « Nous avons réalisé que plusieurs membres avaient des revendications très locales. C’est pourquoi nous les encourageons à se regrouper par arrondissement, ce qui permettra de transformer un coin de rue à la fois. »

D’ailleurs, s’il y a des améliorations à apporter dans tout l’arrondissement, il ne faut pas se le cacher, les secteurs Mercier-Ouest et Est font figure de parents pauvres en matière de transport actif, estime Nickolas A. Gagnon. En effet, plusieurs dossiers touchant Mercier-Est sont déjà dans la mire du citoyen, comme l’implantation éventuelle du Bixi dans ce secteur. « Nous aimerions qu’il y ait des Bixi à trois kilomètres autour de la station de métro Honoré-Beaugrand, ce qui permettrait de couvrir tout Mercier-Est. » Rappelons qu’actuellement, la station la plus à l’est se trouve au métro Langelier.

Depuis plusieurs mois, des citoyens réclament des mesures pour sécuriser le transport par vélo autour de l’autoroute 25, rue Sherbrooke. C’est le genre de dossier auquel entend s’attaquer la nouvelle association. D’autres actions, comme l’amélioration de la sécurité autour du métro Honoré-Beaugrand, l’implantation de nouveaux supports à vélos dans ce secteur ou la création de pistes cyclables en site propre figurent aussi au nombre des sujets dans la ligne de mire du nouveau regroupement.

Au cours des derniers mois, plusieurs associations locales ont essaimé à Montréal dans des secteurs comme Rosemont–La Petite-Patrie, Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension ou le Plateau-Mont-Royal. Dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, l’assemblée constituante se déroulera le 11 mars prochain, à 13 h, au Café chez Nicolas (4835, rue Sainte-Catherine Est). Les initiateurs invitent d’ailleurs tous les citoyens de l’arrondissement ainsi que les groupes communautaires à se joindre à cette rencontre et à devenir membre de l’association. Une façon d’être « un acteur du changement et (de) faire la promotion du droit des piétons et des cyclistes de se déplacer en toute sécurité », affirme l’association dans son invitation. Ce sera aussi l’occasion d’élaborer un plan d’action local.

En bref
Dimanche 11 mars, 13 h 00
Café chez Nicolas
4835 rue Sainte-Catherine Est

Vos commentaires
loading...