Publicité

Sens uniques sur Dubuisson et Souligny : les élus persistent et signent

Politique, Transport
Sens uniques et pistes cyclables pourraient bientôt border la voie ferrée, entre Honoré-Beaugrand et Hector. (Photo Anne-Marie Tremblay, archives Pamplemousse.ca)
Sens uniques et pistes cyclables pourraient bientôt border la voie ferrée, entre Honoré-Beaugrand et Hector. (Photo Anne-Marie Tremblay, archives Pamplemousse.ca)

Le projet de conversion des avenues Dubuisson et Souligny en sens uniques, assorti de l’implantation de pistes cyclables, n’est pas mort avec le changement de garde à l’arrondissement, a confirmé la conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe, Laurence Lavigne Lalonde lors du conseil d’arrondissement du 6 février.

« Les rues Souligny et Dubuisson étaient censées être transformées en sens uniques pour permettre l’implantation de bandes cyclables et aussi diminuer la circulation de transit. Le projet de bandes cyclables a été suspendu suite à nos appréhensions sur la sécurité de l’aménagement cyclable pour les utilisateurs. Ensuite, la transformation de ces deux rues a aussi été suspendue », a rappelé Nickolas A. Gagnon lors du conseil d’arrondissement du 6 février dernier.

En effet, l’ancienne administration avait voté, en septembre dernier, pour que les avenues Souligny et Dubuisson, entre Honoré-Beaugrand et Hector, deviendraient des sens uniques. Une première étape à l’implantation de deux voies cyclables qui longeraient la voie ferrée, sur un parcours de 2,3 km. Une transformation qui avait suscité de vives réaction de la part de certains citoyens. Ainsi, l’arrondissement a reporté, coup sur coup, le projet d’aménagement de bandes cyclables et celui du changement de circulation sur ces deux voies.

« Les plus cyniques d’entre nous pourraient dire que c’est à cause du tollé soulevé par le projet. Je ne sais pas quelle sera la forme de l’aménagement cyclable qui sera choisie, je le souhaite ce printemps, mais j’espère qu’un veto ne sera pas apposé sur ce projet structurant de mobilité active uniquement parce que certaines personnes ne veulent pas être incommodées par des sens uniques », a poursuivi Nickolas A. Gagnon, citoyen de Mercier-Est fortement impliqué dans plusieurs dossiers, notamment le cyclisme.

Si tous les détails ne sont pas encore ficelés, la conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe Laurence, Lavigne Lalonde, a réitéré la volonté du conseil d’aller de l’avant avec ce projet. « Il est toujours dans notre intention d’instaurer des bandes cyclables sur ces deux voies. En fait, on aimerait plutôt des pistes cyclables et non des bandes cyclables, pour s’assurer que cet aménagement sera sécuritaire, confortable et efficace. »

De plus, les élus sont toujours en faveur de la conversion de ces deux rues en sens uniques qui longent la voie ferrée, a-t-elle également précisé. « Par contre, je ne peux pas encore vous donner les détails sur le quand et le comment. »

 

Vos commentaires
loading...