Publicité

La campagne en sept questions

Éditoriaux
Notre campagne sur La Ruche.
Notre campagne sur La Ruche.

Comment fonctionne une campagne de sociofinancement ? Quel est l’objectif ? À quoi servira cet argent ? Découvrez les rouages de cette opération en sept questions!

1- Quel est l’objectif de votre campagne de sociofinancement ?
Nous nous sommes fixé un objectif total de 50 000 $, incluant 35 000 $ de sociofinancement sur La Ruche. Ce montant nous permettra non seulement de poursuivre les activités de nos trois journaux sur une période d’au moins six mois, mais aussi d’obtenir les services d’accompagnement nécessaires (frais juridiques, de vérification comptable, d’accompagnement, etc.) à notre conversion.

En parallèle, nous pourrons mettre en branle notre projet de coopérative qui, nous le croyons fermement, permettra de réinventer le modèle de l’information locale. Car ultimement, l’objectif est non seulement de réanimer nos trois médias, mais de faire des petits et de créer une vague Pamplemousse.ca à travers Montréal et, qui sait, le Québec.

2- Quelle est l’origine du projet ?
En février dernier, le réseau de médias hyperlocaux Pamplemousse.ca fermait ses portes. Pourtant, nous étions en train de préparer un projet de conversion en coopérative. Devant les réactions suscitées par cette fermeture, les journalistes derrière les trois portails (Mercier-Est, Plateau et Petite-Patrie) ont décidé de sauver Pamplemousse.ca et d’opérer sa transformation en entreprise collective.

Nous estimons qu’il est primordial de trouver des solutions au déficit actuel parce que l’information hyperlocale

  • Permet d’être au courant des enjeux, petits et grands qui touchent les communautés ;
  • Donne une voix à des acteurs qui passeraient autrement sous silence ;
  • Stimule le sentiment d’appartenance et la participation citoyenne ;
  • Contribue à la démocratie et au débat public ;
  • Constitue un rempart aux fausses nouvelles.

3- Comment fonctionne une campagne de sociofinancement ?
Les plates-formes comme La Ruche proposent une formule tout ou rien. Ainsi, si nous atteignons notre objectif, nous recevrons votre argent. Sinon, il vous sera remboursé complètement. De plus, les montants injectés par chacun ainsi que les coordonnées des donateurs demeurent confidentiels jusqu’à la fin de la campagne (si elle est réussie bien sûr !).

Plusieurs forfaits sont disponibles avec différentes contreparties. Entre autres, il est possible de faire l’achat en avance de publicité sur Pamplemousse.ca. Une façon de nous permettre d’atteindre notre objectif tout en vous offrant un service en échange. Et il y en a pour tous les prix.

4- Comme votre coopérative n’est pas fondée, qui ramasse les fonds?
Effectivement, nous sommes en train de préparer le projet de conversion en coopérative. Ainsi, pour la campagne de financement, la Coopérative de journalisme indépendant, dont nous sommes membres, se porte fiduciaire du projet de relance de Pamplemousse.ca. Bien entendu, une entente a été formalisée avec eux pour que tout l’argent récolté ne serve qu’au projet de Pamplemousse.ca.

Dans les semaines qui viennent, nous aurons un accompagnement pour la fondation de la coopérative. Nous allons donc devoir analyser et décider quelle forme de coopérative sera la plus bénéfique pour notre projet ou si la coopérative de journalisme indépendant constituera notre véhicule.

5- Je n’ai pas envie d’utiliser ma carte de crédit. Puis-je tout de même participer ?
Oui ! Il suffit de nous contacter par courriel ([email protected]) et nous vous expliquerons comment procéder.

6- Pourquoi avoir choisi la Ruche ?
Parce qu’en plus d’être entièrement québécoise, La Ruche est constituée en organisme à but non lucratif (OBNL). Un point très important pour nous, alors que la relance de Pamplemousse.ca s’effectue en mode économie sociale.

7- Comment participer ?
C’est très simple. Il suffit de vous inscrire sur la plateforme de La Ruche en vous rendant sur la page suivante : https://laruchequebec.com/projet/sauvons-pamplemousse-4350/

Vos commentaires
loading...