Publicité

Les élus prennent position pour des passages à niveau

Politique, Transport
Le quartier Mercier-Est est traversé par une voie ferrée. (photo : Anne-Marie Tremblay)
Le quartier Mercier-Est est traversé par une voie ferrée. (photo : Anne-Marie Tremblay)

Si les élus de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ont accepté d’appuyer la semaine de sécurité ferroviaire, lors du conseil d’arrondissement du 4 septembre dernier, ils ont aussi profité de l’occasion pour rappeler au CN le manque de passages sécurisés dans l’arrondissement.

Une situation qui affecte tout particulièrement Mercier-Est, alors que le quartier est carrément coupé en deux avec la voie ferrée qui le traverse. Toutefois, sur un tronçon de 2,5 km, on ne compte que sept points de passages nord-sud. Et entre le boulevard Pierre-Bernard et l’avenue Hector, il faut compter plus de 750 mètres entre les deux points d’accès. Autant dire une éternité pour les piétons.

Ainsi, « (…) l’absence de passage à niveau à plusieurs endroits névralgiques incite les citoyens à utiliser des passages non sécuritaires afin d’éviter de faire des détours importants », souligne la résolution, adoptée à l’unanimité.

Si les élus reconnaissent « qu’il est d’intérêt public de sensibiliser nos concitoyens aux moyens de réduire les accidents, les blessures et les dommages qui sont attribuables à des collisions aux passages à niveau ou à des incidents mettant en cause les activités ferroviaires en milieu urbain », ils rappellent d’une même voix à la compagnie des chemins de fer du Canada « l’importance de travailler de concert avec les municipalités pour multiplier les passages à niveau pour piétons et cyclistes sur leur voie et favoriser la sécurité de tous. »

En effet, les négociations peuvent d’avérer longues et ardues en cette matière. Par exemple, il aura fallu quatre ans pour que soit annoncée une traverse rue Liébert. Une autre a été annoncée l’an passée, rue Taillon. La facture grimpait à 500 000$ puisque l’arrondissement devait également entretenir la clôture. Une condition pour éviter que le train ne siffle à chaque passage, comme c’était le cas auparavant, avait expliqué le maire de l’époque, Réal Ménard.

« De plus, la traverse piétonne/cycliste de la rue Taillon doit se faire depuis longtemps sauf que nos équipes sont en attente de la bonne volonté du CN. Les plans et budgets sont approuvés depuis l’hiver dernier », indique la conseillère de Tétreaultville, Suzie Miron.

La semaine de sensibilisation à la sécurité ferroviaire aura lieu du 23 au 29 septembre. Selon l’Opération Gareautrain, un organisme de sensibilisation à la sécurité autour des voies ferrées, il y aurait eu 223 incidents à l’échelle du Canada en 2017, dont 72 décès et 44 ont occasionné des blessures graves. D’ailleurs, il est interdit de traverser la voie ferrée en-dehors des passages sécurisés, sous peine d’amende.

(Article mis à jour le 7 septembre)

 

 

 

Vos commentaires
loading...