Publicité

Départ du directeur général du Chez-Nous de Mercier-Est

Vie de quartier
Le directeur général sortant du Chez-Nous de Mercier-Est. (photo : archives Pamplemousse.ca)
Le directeur général sortant du Chez-Nous de Mercier-Est. (photo : archives Pamplemousse.ca)

Après trois ans et demi à la tête du Chez-Nous de Mercier-Est, Léo Fortin espère avoir instauré une collaboration durable entre l’organisme regroupant des aînés et les autres ressources du quartier.

Quand il est arrivé au poste de directeur général il y a trois ans, Léo Fortin a remarqué que le Chez-Nous de Mercier-Est, cet organisme qui offre services, activités, cours, occasion de bénévolat et entraide aux aînés du quartier, travaillait plutôt en silos. « On était un peu comme une île perdue dans l’océan », illustre celui qui a quitté ses fonctions à la fin du mois de septembre dernier.

Depuis, le directeur général sortant a tout en mis en œuvre pour jeter des ponts et créer des synergies avec les autres organismes des environs, comme l’Association coopérative d’économie familiale de l’est de Montréal (ACEF de l’Est), cite-t-il en exemple. « Plusieurs aînés ont du mal à s’occuper de leurs avoirs. Cet organisme peut donc leur offrir de l’aide pour ce faire », explique-t-il.

La nouvelle directrice générale, Melda Saeedi. (ohoto: Anne-Marie Tremblay)

La nouvelle directrice générale, Melda Saeedi. (ohoto: Anne-Marie Tremblay)

Autre exemple : celui du Programme d’information sur le travail et la recherche d’emploi à Montréal (PITREM). L’organisme, installé dans le même immeuble que le Chez-Nous de Mercier-Est, vient en aide aux jeunes qui tentent de réintégrer le monde de l’emploi ou de retourner aux études. Léo Fortin est très fier d’avoir mis sur pied des projets intergénérationnels pendant son mandat. « Nous avons développé des programmes permettant aux jeunes et aux aînés de réaliser des choses ensemble. Par exemple, ils ont cuisiné des conserves qui seront vendues pendant notre marché de Noël. »

Mais surtout, le directeur général sortant a fait des pieds et des mains pour joindre les aînés les plus vulnérables, ceux qui ne se rendent pas d’eux-mêmes dans les locaux du Chez-Nous de Mercier-Est. Ainsi, l’organisme a notamment instauré un service de travailleurs de proximité, où des intervenants se rendent aux domiciles de ces personnes âgées, rappelle cet ancien gestionnaire du domaine de la santé.

Léo Fortin cède sa place à Melda Saeedi, une gestionnaire issue de la philanthropie, alors qu’elle a travaillé à la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada. La nouvelle directrice générale a également de l’expérience dans le domaine communautaire, alors qu’elle a aussi œuvré dans une table de concertation du secteur ville Saint-Laurent. La nouvelle venue compte bien poursuivre le travail de rayonnement dans le milieu, tout en établissant un plan stratégique ainsi qu’un diagnostic interne de l’organisme, explique-t-elle.

Même s’il quitte son poste de directeur général, qu’il occupait depuis 2015, Léo Fortin ne compte pas pour autant mettre fin à la vie active. Et il estime que c’est dans le quartier que son expérience pourrait être la plus profitable. Une histoire à suivre ?

Vos commentaires
loading...