Publicité

Élection : les députés livreront-ils la marchandise?

Communiqués
Le Collectif espère que les nouveaux élus se pencheront sur certains dossiers, comme la mise en œuvre de la Stratégie maritime et son impact sur le camionnage, qui est devenu une véritable plaie dans Mercier-Est, selon l'organisation. (photo : archives)
Le Collectif espère que les nouveaux élus se pencheront sur certains dossiers, comme la mise en œuvre de la Stratégie maritime et son impact sur le camionnage, qui est devenu une véritable plaie dans Mercier-Est, selon l’organisation. (photo : archives)

(Communiqué) Élection des députés caquistes dans Bourget et Pointe-aux-Trembles : le Collectif en environnement Mercier-Est espère que les nouveaux élus livreront la marchandise.

Si l’on s’en tient aux promesses formulées en campagne électorale par les nouveaux élus caquistes, certains dossiers devraient connaître  une évolution favorable dans les prochaines années, notamment le transport collectif dans l’est de l’île. C’est du moins ce qu’espère le Collectif en environnement Mercier-Est (CEM-E).

« À plusieurs reprises durant la campagne électorale,  M. Richard Campeau et Mme Chantal Rouleau  ont reconnu, à l’instar de nombreux acteurs de la communauté, que le transport collectif constituait un enjeu majeur dans l’est de Montréal. Maintenant au pouvoir, il appartient à la CAQ de corriger cette iniquité, notamment en reliant par train léger ou par tramway l’extrême est de l’île au centre-ville », déclare M. Raymond Moquin, président de l’organisme.

Durant la campagne électorale, le CEM-E avait envoyé aux différents candidats une plateforme contenant ses principales revendications.  Outre le transport en commun, plusieurs autres dossiers méritent une attention particulière de la part du nouveau gouvernement.  Parmi ceux-ci, mentionnons la mise en œuvre de la Stratégie maritime et son impact sur le camionnage, qui est devenu une véritable plaie dans Mercier-Est,  la nécessité d’encadrer l’implantation d’industries à risque à proximité des zones résidentielles et l’acceptabilité sociale de projets ou de travaux relatifs aux infrastructures de transport.

Le CEM-E estime que la mise en valeur du fleuve et l’optimisation de ses accès doivent également faire partie des priorités des nouveaux élus. « Nous croyons que l’élargissement du service de navette reliant le parc de la Promenade-Bellerive au parc national des Îles-de-Boucherville ainsi que la création d’un grand pôle récréotouristique incluant les autres îles de l’archipel, principalement Sainte-Thérèse et Grosse-Île, insuffleraient un dynamisme  nouveau dans l’est de Montréal.  La réalisation de ce projet exige cependant la participation active de tous les niveaux de gouvernement », soutient pour sa part M. Réal Bergeron, vice-président du Collectif.

Le CEM-E a déjà fait parvenir ses félicitations au nouvel élu de Bourget, M. Richard Campeau, et indiqué son intérêt pour une rencontre prochaine au cours de laquelle il pourra présenter de vive voix et plus en détail les préoccupations des citoyens de Mercier-Est.  L’organisme a également exprimé ses plus sincères remerciements à M. Maka Kotto, député sortant défait, ainsi qu’à son équipe pour leur collaboration et leur soutien indéfectibles au cours des dix dernières années.

« En ce début de mandat, tout en conservant notre sens critique, nous tenons à assurer M. Campeau de notre plus entière collaboration et disponibilité en vue d’œuvrer de concert à l’amélioration de la qualité de vie de la population de l’est de Montréal », conclut M. Moquin.

 

 

Vos commentaires
loading...