Publicité

Une touche de couleur pour l’entrée de quartier

Vie de quartier
Monk.e en pleine action. (photo tirée de la page Facebook des Draperies de l'Est)
Monk.e en pleine action. (photo tirée de la page Facebook des Draperies de l’Est)

Une nouvelle murale est apparue sur le mur aveugle, situé à l’intersection des rues Hochelaga et A-A Desroches, sur le bâtiment qui abrite les Draperies de l’Est. Un élément qui s’ajoute à la revitalisation de l’entrée de quartier.

« Cela faisait longtemps qu’on cherchait une façon d’améliorer l’entrée du quartier et d’utiliser ce mur, qu’on voit de loin, pour en créer une signature », explique Mylène Lessard, vice-présidente de l’entreprise qui a offert une partie de ce bâtiment de plusieurs mètres carrés à Monk.e. L’artiste de rue, qui signe plusieurs œuvres à travers Montréal, y a peint une murale joyeuse et colorée.

« Lors de la fête des familles (qui s’est déroulée cet été à la Promenade Bellerive), nous avons demandé aux citoyens ce qu’ils aimeraient voir s’afficher sur cette murale. Plusieurs nous ont mentionné des thèmes comme les animaux et la nature », explique Guillaume Richard, coordonnateur du service intégré d’enlèvement de graffitis et de la revitalisation urbaine à l’organisme Y’a quelqu’un l’aut’bord du mur (YQQ).

C’est de cette consultation publique que s’est inspiré l’artiste pour sa ^toile urbaine, où les fleurs, les montagnes et les oiseaux donnent vie à la brique.  Une nouveauté qui s’inscrit dans le projet de revitalisation de l’entrée de quartier, piloté par la table de concertation Solidarité Mercier-Est (SME). En plus de mettre en valeur une œuvre haute en couleur aux passants, on procédera aussi à la plantation d’arbres sur la rue Hochelaga, sur les terrains de certains immeubles situés devant la bibliothèque Mercier, explique Guillaume Richard.

Il s’agit donc d’une deuxième phase de ce projet, piloté par Solidarité Mercier-Est et qui vise à la fois à donner une signature visuelle à Mercier-Est, mais aussi à redynamiser la rue Hochelaga. Une première étape avait d’ailleurs été franchie avec l’instauration d’une place publique, installée dans l’ancien stationnement attenant à la Maison de la culture Mercier, et avec la mise en valeur de la devanture de l’immeuble abritant le Chez-Nous de Mercier-Est et le PITREM.

De nos archives
Une deuxième phase pour l’entrée de quartier

 

 

 

Vos commentaires
loading...