Publicité

1907 : Début de l’école à Tétreaultville

Histoire
L'école Sainte-Claire, ouverte en 1931. (Collection: Robert Carrière)
L’école Sainte-Claire, ouverte en 1931. (Collection: Robert Carrière)

Les débuts de l’école Sainte-Claire de Tétreaultville, en 1907, ont été bien modestes. Le soubassement de l’église, divisé en six pièces, servit d’école et de résidence aux deux sœurs de cette nouvelle mission.

Le premier jour, 4 septembre, l’inscription fut de 107 élèves, garçons et filles. Les parents, disent les annales, étaient très heureux d’avoir des religieuses pour l’instruction de leurs enfants. Le nombre considérable des élèves exigeant plus de deux professeurs, après quelques jours de labeur un peu pénible, deux maîtresses furent accordées pour partager la besogne. On divisa les élèves en quatre classes: deux classes françaises pour les filles, une classe pour les garçons et une classe anglaise. Toutes les maîtresses sont heureuses du classement et s’efforcent de suivre, à la page, le programme d’études, malgré l’aménagement scolaire bien peu favorable. Il manque des pupitres, des tribunes, des tableaux noirs et surtout des cloisons pour la division des différentes pièces. Attendez…Tout ce fera pendant le mois d’octobre.

Comme il ne se trouvait aucun ameublement dans la pièce réservée pour les sœurs, ces dernières furent obligées de se transporter en fin de semaine à la Pointe aux Trembles, en attendant les quelques meubles indispensables pour tenir feu et lieu. Inutile d’ajouter que l’année fut bien peu agréable sous bien des rapports, mais fructueuse devant Dieu, par les sacrifices qu’impose l’enseignement dans des conditions si difficiles.

L’année suivante, l’école était mieux aménagée. Monsieur Williams, président de la Commission scolaire de Tétreaultville avait, de beaucoup, amélioré le mobilier scolaire. On inscrivit 175 élèves.

En 1909, à raison de l’ouverture de la nouvelle école, l’inscription ne fut que de 90 enfants.

En 1910, la municipalité de Tétreaultville décida de bâtir une école qui prit le nom ” École Sainte-Claire “. L’inscription fut la même que l’année précédente. Mais le local était mieux conditionné. La maison de deux étages donnait un logis convenable aux sœurs, surtout leur permettait d’avoir une chapelle et d’y posséder le Saint-Sacrement.

Cette école, située sur la rue Hochelaga, habitée pendant vingt-et-un ans par les sœurs, est maintenant occupée par les garçons et porte le nom ” La Vérendrye “.

En 1915, l’école passa sous le contrôle de la Commission des École Catholiques de Montréal.

En 1931, la dite Commission construisit la belle école Sainte-Claire, à l’angle des rues Sainte-Claire et Lebrun. C’est un superbe édifice à trois étages, très confortable et bien aménagée. La résidence des sœurs fait l’honneur de la Commission scolaire par la disposition et l’arrangement des différentes pièces de la maison. L’école abrite maintenant 275 élèves, réparties en dix classes, dirigées par huit religieuses et deux laïques. Le programme d’étude est suivi à la lettre. Le solfège enseigné dans toutes les classes prépare au chant d’église tant recommandé. L’enseignement ménager et les travaux manuels y ont une large place.

A Sainte-Claire on jouit en même temps des avantages de la campagne et de la ville. Personne ne peut soupçonner les mauvais jours traversés par les fondatrices à l’époque où les rues n’étaient pas pavées. Lorsqu’elles s’étaient enfoncées dans la glaise, il était difficile d’en sortir. Maintenant les rues, recouvertes d’asphalte, sont entretenues dans la plus grande propreté. On y respire un air pur et réconfortant.

Informations tirées des archives des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame

Vos commentaires
loading...