Publicité

Plaidoyer pour le transport en commun

Environnement, Transport
Le Collectif demande notamment de modifier certains circuits, comme celui de la 26, qui circule principalement en périphérie du quartier, alors qu'il pourrait mieux desservir la population à l'intérieur du quartier. (photo : archives Pamplemousse.ca)
Le Collectif demande notamment de modifier certains circuits, comme celui de la 26, qui circule principalement en périphérie du quartier, alors qu’il pourrait mieux desservir la population à l’intérieur du quartier. (photo : archives Pamplemousse.ca)

L’est de Montréal a trop longtemps été négligé en matière de transport en commun, estime le Collectif en environnement Mercier-Est qui revendique qu’on rectifie le tir avec une multitude de mesures, notamment, en mettant raidement sur les rails le projet de tramway de l’Est.

Une promesse électorale de la Coalition avenir Québec (CAQ) qui a non seulement remporté les dernières élections, mais aussi conquis deux sièges dans l’est de Montréal. « Toutefois, c’était un projet que nous défendions bien avant les annonces de la CAQ », rappelle Raymond Moquin, président du Collectif. Il estime par ailleurs que l’horizon présenté actuellement pour concrétiser ce projet, soit 2030, est beaucoup trop éloigné.

« Dans la ville de Metz, en France, ils ont mis en place un important projet de tram-bus en un seul mandat, soit quatre ans, une façon d’éviter que le projet ne soit reporté après une nouvelle élection », explique le président. Une tactique qu’il aimerait voir se reproduire ici, surtout que l’implantation d’un tramway qui emprunterait les rues Notre-Dame, Dickson et Souligny, n’est pas très complexe techniquement, contrairement à l’installation d’un métro, illustre-t-il.

Un projet d’autant plus important que, si de multiples projets de transport en commun ont été annoncés, aucun n’aura de réel impact dans les portions mal desservies du quartier, pointe du doigt le collectif. Même les autobus express 410 et 430, bloqués dans la congestion de la rue Notre-Dame, s’avèrent inefficaces pour rejoindre le centre-ville rapidement, ajoute-t-on.

Ainsi, la mise sur rail rapide du tramway constitue l’une des 18 recommandations de la Plate-forme pour le développement du réseau de transport en commun de Mercier-Est et de l’est de l’île de Montréal, développée par le Collectif et déposée officiellement lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement, qui s’est déroulée le 4 novembre dernier. Un programme à court, moyen et long terme qui touche plusieurs paliers, que ce soit la Ville, la Société de transport de Montréal (STM), le gouvernement du Québec, et même le fédéral, via les compagnies de transport ferroviaire et qui devrait être présenté aux élus de ces différents paliers.

Se déplacer dans le quartier

En plus de miser sur le transport entre l’est et l’ouest, la plate-forme met également de l’avant plusieurs revendications pour améliorer la circulation locale, au sein même du quartier. D’abord, le Collectif pointe du doigt la fréquence de passage — souvent aux 20 voire aux 30 minutes — qui ne répond pas aux besoins réels. De plus, la répartition des circuits, dont une majorité emprunte Honoré-Beaugrand, n’est pas adéquate, indique aussi le document. Le Collectif « (…) propose de faire une distinction entre les circuits d’autobus faisant principalement du transit et ceux offrant une desserte locale. Il propose ainsi des circuits alternatifs dans le but de désengorger la rue Honoré-Beaugrand et de permettre à un maximum de citoyens l’accès à des circuits d’autobus à proximité de leur résidence. »

Prolongement du métro de la ligne verte jusqu’à la rue Georges-V, implantation d’une navette fluviale vers le centre-ville et installation de stationnements incitatifs font également des recommandations portées par le Collectif. « Bien sûr, nous ne sommes pas des spécialistes. Mais nous invitons les élus, les organismes et les citoyens à discuter de ces enjeux, car il est excessivement important qu’on pousse tous dans la même direction », conclut Raymond Moquin.

En savoir plus
La Plate-forme pour le développement du réseau de transport en commun de Mercier-Est et de l’est de l’île de Montréal devrait être disponible pour consultation sur le site du Collectif en environnement Mercier-Est sous peu.

 

 

Vos commentaires
loading...