Publicité

L’environnement sous les projecteurs

Environnement
Plusieurs craignent une augmentation du camionnage dans le quartier avec le développement d'une future Cité de la logistique. (photo : courtoisie Daniel Chartier)
Plusieurs craignent une augmentation du camionnage dans le quartier avec le développement d’une future Cité de la logistique. (photo : courtoisie Daniel Chartier)

Café urbain, assemblée publique, consultation autour du projet de L’Assomption Sud. Au cours des prochaines semaines, plusieurs événements permettant d’y voir plus clair sur les enjeux environnementaux dans Mercier-Est seront à l’horaire. À vos agendas

12 mars : Séance d’information sur le projet L’Assomption Sud
Que deviendra le secteur L’Assomption Sud qui se trouve au cœur de l’arrondissement, juste aux frontières de Mercier-Est ? Le 12 mars prochain aura lieu la première rencontre publique d’information au sujet de ce secteur à développer. Dès 16 h, plusieurs intervenants y tiendront un kiosque, alors qu’une séance d’information se tiendra dès 19 h.

  • Le 12 mars dès 16h
  • Plaza Antique – 6086, Sherbrooke Est (Métro Cadillac)

14 mars : Café urbain sur les nuisances

Est-ce que vous souffrez de nuisances ? C’est la question qu’a posée le Collectif en environnement Mercier-Est, en collaboration avec le député fédéral de la Pointe-de-l’île Mario Beaulieu, aux citoyens du quartier. Entre 12 000 et 15 000 questionnaires ont été envoyés par la poste aux résidants pour comprendre comment la circulation de voitures, des trains, des camions, les activités portuaires ou autres ont un impact sur leur qualité de vie. Un enjeu crucial dans le quartier, qui doit vivre à proximité du Port de Montréal ainsi que d’importants axes routiers et ferroviaires.

Les résultats de ce sondage seront présentés lors d’un café urbain, qui se tiendra le 14 mars prochain. « La compilation mettait en lumière ce qui préoccupe les familles, soit la circulation sur les axes routiers qui bordent le quartier; le bruit généré par les industries et les travaux de construction; les odeurs et les émanations et l’impact de ces nuisances sur la qualité de notre milieu de vie », précise le document.

« Nous allons également en profiter pour consulter les gens et tenter de comprendre leur réalité », soutient Mario Beaulieu. « Une façon pour le député de mieux cibler ses interventions en matière d’environnement et d’aménagement du territoire, indique-t-il dans la documentation.

  • Le café urbain se tiendra le 14 mars à 19 h au Sésame (8628, rue Hochelaga)

Plus tard en mars : assemblée publique d’information

Dans la même veine, Mario Beaulieu et les organismes environnementaux du secteur travaillent aussi sur l’organisation d’une assemblée publique d’information pour avoir un portrait juste de la situation actuelle, en matière de nuisances. En effet, on tente de réunir autour de la table des intervenants qui pourront présenter les données et les études les plus récentes à ce sujet, indique le député.

Selon lui, ce dossier mérite plus de transparence alors que les citoyens ont appris dernièrement que les émissions d’arsenic dans l’air de l’affinerie CCR avaient dépassé les seuils jugés acceptables. À l’heure actuelle, plusieurs intervenants ont répondu à l’invitation, comme l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA). Le lieu et la date restent à confirmer.

 

 

 

Vos commentaires
loading...